Procès devant jury pour crimes sexuel – François Nault reconnu coupable de l’un des deux chefs d’accusation

Procès devant jury pour crimes sexuel – François Nault reconnu coupable de l’un des deux chefs d’accusation
François Nault reconnu coupable de l'un des deux chefs d'accusation © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Au terme des délibérations du jury, François Nault a été reconnu coupable de l’un des deux chefs d’accusation au palais de justice de Drummondville.

Séquestrés depuis lundi après-midi pour leurs délibérations, les 12 membres du jury ont déclaré François Nault non coupable du premier chef d’accusation, qui concernait des contacts sexuels, et coupable d’avoir incité une enfant âgée de moins de 14 ans au moment des faits à des contacts sexuels, soit de commettre des gestes de masturbation et de fellation entre janvier 2004 et janvier 2007 à Drummondville.

Les jurés ont donc déterminé que François Nault, 57 ans, a bel et bien contraint sa jeune victime à des gestes à caractère sexuel.

L’espace vidéo partenaire Vingt55

Fouilles archéologiques au centre-ville de Drummondville Un passé oublié, une histoire à redécouvrir, ici

Récidiviste en semblable matière

L’accusé n’en était pas à sa première sentence en semblable matière. François Nault a en effet selon des documents obtenus par le Vingt55 , plaidé coupable en 2007 pour des gestes et attouchements sur deux jeunes fillettes âgées de moins de 10 ans, et avait purgé une peine d’emprisonnement de 6 mois assortie d’une probation de 2 ans.

L’honorable juge Hélène Di Salvo a rendu une ordonnance de non-publication afin de protéger l’identité de la victime.

Un rapport présentenciel et une évaluation sexologique ont été demandés par la couronne. L’accusé devra se soumettre à l’évaluation sexologique et son retour devant le tribunal a été fixé pour le 22 novembre prochain.

D’ici là, l’accusé demeurera en liberté. Sa sentence sera rendue à la suite du dépôt du rapport sexologique et du rapport présentenciel en vue d’imposer une sentence a l’accusé.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon