Programme des travailleurs étrangers – Entrée en vigueur aujourd’hui des nouvelles mesures temporaires pour les entreprises du Québec

Programme des travailleurs étrangers – Entrée en vigueur aujourd’hui des nouvelles mesures temporaires pour les entreprises du Québec
Programme des travailleurs étrangers © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) se réjouit de l’entrée en vigueur aujourd’hui de nouvelles mesures temporaires pour les entreprises du Québec concernant le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), notamment une augmentation de 10 à 20% du nombre de travailleurs étrangers temporaires qui pourront être embauchés, dans le cadre du projet pilote conclu entre le gouvernement du Canada et celui du Québec.

« Dans un contexte important de pénurie de main-d’œuvre, alors qu’il y plus de 30 365 postes vacants dans le secteur manufacturier, l’augmentation de la limite du nombre d’embauches de travailleurs étrangers à 20% est une bonne nouvelle pour plusieurs de nos manufacturiers québécois! De nombreuses entreprises manufacturières doivent refuser des commandes et certaines remettent même en question leurs projets d’investissement parce qu’elles n’ont pas les travailleurs nécessaires. Ce sont plus de 18 milliards de dollars que le Québec a laissés sur la table dans les deux dernières années en raison de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

De plus, MEQ accueille favorablement la prolongation d’un an de ce projet pilote, celui-ci se concluant maintenant au 31 décembre 2024, et salue le bon travail de collaboration fait par le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) concernant la mise en place de projet pilote.

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55

Espace vidéo partenaire vingt55 

Rappelons que MEQ demandait que des assouplissements soient apportés au PTET, notamment en vue de simplifier ce programme, de réduire les délais et de modifier la limite de 10% par usine de manière à être plus agile pour répondre aux besoins des manufacturiers et à assurer plus de prévisibilité.
Les manufacturiers pourront grandement bénéficier de ces nouvelles mesures
Dans le secteur québécois de la fabrication, le recours aux travailleurs étrangers temporaires au cours des dernières années a plus que triplé. En 2015, 4,25% des postes occupés par des travailleurs étrangers temporaires au Québec se trouvaient dans le secteur de la fabrication (soit 651 sur un total de 15 330). En 2020, ce nombre s’élevait à 4 801, sur un total de 32 965 travailleurs étrangers temporaires, soit 14,56 % du total. Le secteur de la fabrication est le deuxième ayant davantage recours aux travailleurs étrangers temporaires, après celui de l’agriculture, foresterie, pêche et chasse.

« Il faut maintenant s’assurer de favoriser une installation durable, sur le long terme, des travailleurs étrangers temporaires en région. Cela passe, entre autres, par une offre de francisation accrue, une bonne capacité d’hébergement et une aide renforcée aux entreprises pour favoriser l’intégration de ces travailleurs, notamment en matière de formation », conclut Mme Proulx.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon