Rassemblement en soutien à La Voix de l’Est – La communauté répond : PRÉSENT !

Rassemblement en soutien à La Voix de l’Est – La communauté répond : PRÉSENT !
Crédit photo Danielle Côté pour la Voix de l'Est. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est en appui et pour souligner l’importance des médias régionaux que le Vingt55 souligne les efforts faits par les médias de la région pour rallier, autant la population, les lecteurs, que le monde des affaires aux débats actuels sur l’avenir des médias, hier soir jeudi 29 août, au Pub MacIntosh de Bromont, où se tenait un important rassemblement au débat auquel le Vingt55 vous invite à vous rallier.

L’invitation au rassemblement en soutien à la Voix de l’Est lancée par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), section Montérégie, en collaboration avec les artisans de La Voix de l’Est, a été bien entendue.

Les organisateurs étaient agréablement surpris et émus de constater combien les membres de la communauté ont répondu à l’appel en grand nombre, hier soir, au Pub MacIntosh de Bromont.

Des entrepreneurs de la région, des personnages politiques, de simples lecteurs et des représentants de plusieurs médias, ainsi que la présence de journalistes et photographes de la Haute Yamaska, qui se sont déplacés pour se joindre à eux. Un geste de solidarité qui fut remarqué et apprécié.

Ne passons pas sous silence la présence de Madame Marie-Ève Martel, journaliste et membre du conseil d’administration de la FPGQ. Mentionnons son implication depuis le début de ce débat. Elle est partout et elle se veut le porte-voix des médias locaux. Celle-ci nous a encouragé à nous serrer les coudes et à demeurer solidaires les uns des autres.

Tous étaient présents afin de célébrer et défendre la liberté de presse.

Monsieur Stéphane Giroux, président de la FPJQ, tenait à remercier tous ceux qui gravitent autour de nos journaux locaux, des gens curieux, rigoureux, indépendants, à l’écoute des autres. M. Marc Gendron, rédacteur en chef de La Voix de l’Est, a apporté une allocution percutante, faisant le parallèle entre le silence et le bruit. Il nous disait que si on permettait au silence de s’installer, nous n’aurions plus l’occasion de nous raconter, de dénoncer, ni de célébrer. Ce serait donc la fin de l’affirmation de qui nous sommes. On ne pourrait plus mentionner les exploits de jeunes sportifs qui se démarquent, d’entrepreneurs de notre région qui innovent ou toute autre nouvelle de gens d’ici qui intéressent les gens d’ici.

Ainsi, il fut mentionné combien la communauté de notre région prône l’achat local. Le magasin de chaussures invitera les consommateurs à acheter de son magasin plutôt que de commander sur Amazon. De la même façon, hier soir, nous avons été invités à placer notre publicité dans les journaux locaux plutôt que sur Facebook.

Unissons nos voix pour sauver notre journal local ! #jesoutiensmonjournal

 

Un texte en collaboration de Mme Diane Hébert, éditrice et rédactrice / Vingt55 

 

Eric Beaupré
Eric Beaupré
RéDACTEUR_EN_CHEF
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon