Richard Rivest accusé des vols en bordure de la 20

Richard Rivest accusé des vols en bordure de la 20
La Couronne s'est opposée à la remise en liberté de Richard RivestCrédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – Le Longueillois Richard Rivest a comparu au palais de justice de Drummondville, vendredi, afin de faire face à une kyrielle d’accusations de méfaits et de vols dans des véhicules stationnés près de commerces en bordure de l’autoroute 20.

L’homme de 58 ans a été intercepté sur l’autoroute 20 plus tôt cette semaine.  Les infractions reprochées concernent notamment des vitres brisées sur plusieurs véhicules, ainsi que de multiples vols d’objets dont la valeur ne dépasse pas 5000 $. Il a également été accusé de possession d’outils de cambriolage et de possession de plaques d’immatriculation volées.

Lors de son dernier méfait, mercredi à Drummondville, il a été pris sur le fait par un policier en civil. Lors de son interception, Rivest était également sous le coup d’une interdiction de conduire un véhicule à moteur, ce qui lui a également valu des accusations supplémentaires.

L’accusé est bien connu des milieux policiers et n’en est pas à ses premières infractions en la matière. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec estiment avoir mis un terme à une vague d’infractions commis dans la région Centre-du-Québec. La Couronne s’est opposée à sa remise en liberté. L’accusé reviendra devant les tribunaux le 6 juin pour la suite des procédures.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon