SANTÉ MENTALE : La grande oubliée de la campagne électorale selon Choquette

SANTÉ MENTALE : La grande oubliée de la campagne électorale selon Choquette
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

À l’occasion de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, le candidat du NPD pour Drummond, François Choquette, veut souligner l’importance primordiale de cet enjeu dans sa campagne électorale.

Après huit ans passés au service des gens de Drummond, il a été témoin du besoin grandissant en matière de soins en santé mentale.

« Le soutien en santé mentale est un immense besoin non comblé partout au pays. Au Canada, un tiers des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ayant exprimé un besoin de consultation n’y ont pas eu accès. Il est grand temps d’avoir une stratégie nationale sur la question. »

Au cours de sa vie, un Canadien sur cinq souffrira de troubles mentaux, anxiété ou dépression. Plus de 4 000 suicides ont lieu chaque année, dont un quart sont commis par des moins de 25 ans. Aucune tranche de la population n’est épargnée par cette problématique, qu’il s’agisse des aînés confrontés à l’isolement, des étudiants, des agriculteurs en détresse psychologique, des anciens combattants, ou des communautés autochtones.

« J’ai personnellement vécu des moments difficiles après le décès de mon frère lors d’un accident de la route, raconte M. Choquette. Je sais toute l’importance du soutien des organismes de la santé lorsqu’on est fragilisé par une détresse psychologique. »

Le NPD s’engage à inclure ces soins essentiels dans son assurance santé universelle. Un gouvernement qui prend au sérieux le bien-être de sa population doit avoir le courage d’agir en matière de soins, de prévention et de sensibilisation sur la santé mentale.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon