Tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013 : le Québec se souvient 10 ans plus tard

Tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013 : le Québec se souvient 10 ans plus tard
Tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013, le Québec se souvient 10 ans plus tard @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Lac-Mégantic

La tragédie de Lac-Mégantic est survenue il y a 10 ans, le 6 juillet 2013. Un train de wagons-citernes transportant du pétrole brut a déraillé en plein centre-ville après avoir dévalé une pente ferroviaire depuis son départ de Nantes, provoquant une série d’explosions et un incendie destructeur, l’un des pires du Québec.

Tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013 : le Québec se souvient 10 ans plus tard @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Aujourd’hui, Lac-Mégantic se souvient, 10 ans plus tard.

Le 6 juillet 2013 à 1h14, les Méganticois et les Québécois ont été réveillés par l’une des pires tragédies ferroviaires de l’histoire du Québec. Les familles et les proches touchés par cette tragédie ont commémoré la mémoire des victimes lors d’une marche symbolique la nuit derniére, marche qui lance les 4 jours de comémorations à Lac Mégantic.  Le Québec entier se souvient et commémore à sa manière cette tragédie sans nom.

Le déraillement a entraîné la rupture des wagons-citernes, libérant des milliers de litres de pétrole qui se sont rapidement enflammés. Les flammes se sont propagées rapidement, détruisant une grande partie du centre-ville de Lac-Mégantic.

Cet accident a coûté la vie à 47 personnes. Les citoyens de la communauté de Lac-Mégantic ont fait preuve de courage et de solidarité au fil des semaines, des mois et des années qui ont suivi ces tristes événements. Leur solidarité à toute épreuve a d’ailleurs marqué l’ensemble du Québec.

De nombreuses victimes de ce déraillement étaient attablées au Musi-Café, un endroit situé à proximité du tracé et du chemin de fer emprunté par le train en déroute. Ces Méganticois n’ont eu aucune chance face à la chaîne d’événements qui a conduit à cette catastrophe ferroviaire et humaine. La communauté a vu disparaître le cœur de sa ville et 47 âmes ont été perdues.

Le directeur du service incendie, Denis Lauzon, a pris l’un des décisions les plus importante et demander tous les renforts disponibles alors qu’il était en direction et que les explosions et les flammes progressaient au cœur de Mégantic @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Plus de 200 casernes et services incendie et d’urgence ont répondu à l’appel

Les pompiers de Drummondville, de Saint-Germain-de-Grantham, de Notre-Dame-du-Bon-Conseil et de Wickham, ainsi que de nombreuses autres municipalités du Québec, du pays et des États-Unis, ont convergé vers le centre-ville de Mégantic dans un élan de solidarité pour prêter main-forte aux pompiers de Lac-Mégantic et de Nantes. Tous étaient unis derrière le travail du directeur du service incendie, Denis Lauzon, qui, quelques minutes après le déraillement, a demandé l’aide de tous les pompiers disponibles dans une déclaration à la centrale d’appels, laissant aucun doute sur l’ampleur de la situation.

« L’accident de trains, notre cocktail de trains. » C’est à ce moment que le directeur du service incendie, Denis Lauzon, a pris l’une des décisions les plus importantes en demandant tous les renforts disponibles, alors qu’il était en direction et que les explosions et les flammes progressaient au cœur de Mégantic.

L’alarme générale a été déclenchée à 1h18 par le directeur du service incendie de Lac-Mégantic, Denis Lauzon. Cela a certainement permis de mesurer l’ampleur de la situation, alors qu’un immense nuage de flammes dévorait le centre-ville sur une distance d’environ 2000 à 3000 pieds, selon son estimation. Cette demande et cette analyse ont permis d’éviter d’autres pertes, selon de nombreux résidents et spécialistes en incendie.

Les paramédics de Dessercom de Drummondville, tout comme les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Drummond et différents corps de police et de municipalités de la province, ont également prêté main-forte dans les heures, jours et semaines qui ont suivi le déraillement.

Cet événement a eu un impact profond sur la communauté de Lac-Mégantic et sur l’ensemble de la province et du pays.

Les familles des victimes ont été touchées par cette tragédie, et la ville a dû faire face à d’énormes défis pour se reconstruire.

« En ce jour, nous nous réunissons pour commémorer un événement tragique qui a profondément marqué notre communauté, celui du 6 juillet 2013. Cette nuit sombre et dévastatrice restera à jamais gravée dans nos mémoires. La commémoration d’une tragédie est un moment à la fois solennel et essentiel à exprimé François Jacques, député de Mégantic. C’est une occasion de se rappeler ceux qui ont été emportés trop tôt, de reconnaître leur valeur humaine et leur contribution à notre communauté et d’exprimer notre solidarité envers les survivants. Aujourd’hui, je souhaite exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui nous ont soutenus et aidés; votre compassion et votre dévouement sont source d’inspiration. Que cette commémoration nous rappelle l’importance de la solidarité, de la sécurité et du respect mutuel. Que les souvenirs de cette nuit nous guident dans notre quête de justice et de réconciliation. À la mémoire des victimes, nous poursuivons notre engagement à construire un avenir meilleur pour tous les citoyens. »

Des mesures de sécurité plus strictes ont été mises en place pour le transport de matières dangereuses par voie ferroviaire, et des efforts continus sont déployés pour assurer la sécurité des communautés traversées par ces trains. La tragédie a également suscité des discussions et des échanges sur les enjeux de sécurité et de réglementation dans le transport de matières dangereuses.

Dans le cadre de son enquête, le BST a émis cinq recommandations à l’intention de Transports Canada (TC), dont trois – liées à l’amélioration des normes relatives aux wagons-citernes, à la planification et à l’analyse des itinéraires ainsi qu’aux plans d’intervention d’urgence – ont été pleinement mises en œuvre par TC et par l’industrie et sont maintenant closes. Deux recommandations, liées à la prévention des mouvements non contrôlés et à l’amélioration de la surveillance réglementaire, demeurent ouvertes.

Il reste encore à faire

Malgré les importantes mesures de sécurité prises par TC et l’industrie ferroviaire pour réduire le nombre de mouvements imprévus et non contrôlés d’équipement ferroviaire, ces événements continuent de se produire et présentent un risque important pour les personnes, les biens et l’environnement.

Aujourd’hui, alors que nous pensons aux gens de Lac-Mégantic, je souhaite souligner que le BST reste déterminé à plaider pour des changements qui feront la promotion de la sécurité du transport ferroviaire mentionne Kathy Fox Présidente, Bureau de la sécurité des transports du Canada afin que jamais une autre communauté canadienne n’ait à composer avec un événement aussi catastrophique.

La tragédie de Lac-Mégantic a laissé des cicatrices profondes et reste un rappel important des conséquences désastreuses qu’un accident ferroviaire majeur peut entraîner.

La mémoire des victimes de Lac-Mégantic ne sera jamais oubliée, et l’accent continue d’être mis sur la sécurité et la prévention de tels accidents.

Tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013 : le Québec se souvient 10 ans plus tard @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×