« Un gouvernement marqué par l’usure et l’improvisation » – André Lamontagne et Sébastien Schneeberger

« Un gouvernement marqué par l’usure et l’improvisation » – André Lamontagne et Sébastien Schneeberger
les députés de la CAQSébastien Schneeberger (Drummond-Bois-Francs) et André Lamontagne (Johnson).© Photo Éric Beaupré

Drummondville – « S’il y a une chose que les Québécoises et Québécois ont pu constater pendant la dernière session parlementaire, c’est bien l’usure d’un gouvernement libéral qui improvise », résument les députés de la CAQ André Lamontagne (Johnson) et Sébastien Schneeberger (Drummond-Bois-Francs).

 

En parlant d’usure, M. Lamontagne cite « la mauvaise gestion du fonds vert, l’engorgement des tribunaux qui entraîne la libération de criminels notoires, l’incapacité à mettre de l’ordre dans le fouillis informatique et le rapport accablant de la Vérificatrice générale pour les libéraux en place depuis 15 ans en termes d’accueil et de francisation des immigrants.

Côté impro, on ne peut taire l’annonce surprise par le premier ministre d’un monorail entre Montréal et Québec au grand dam des promoteurs du projet de TGF qui réunit les élus et décideurs locaux de la rive nord et de la rive sud. »

« Plus près de nous, ajoute M. Schneeberger, de nombreuses et nombreux Centricois demeurent sans médecin de famille, sans compter ceux qui ont un médecin, mais qui ne réussissent pas à avoir un rendez-vous quand ils en ont besoin. Par surcroît, les ressources intermédiaires d’hébergement sont au bout du rouleau et le manque de moyens met à mal nos soins de longue durée. »

Les deux députés s’entendent pour dire que malgré son usure, le Parti libéral reste une machine redoutable. « Le premier ministre en fait une démonstration éloquente depuis quelques semaines en se déguisant en Père Noël et en multipliant les annonces pour des années à venir, mentionnent-ils. Mais les gens ne sont pas dupes, cette manne électoraliste alimentera leur appétit de changement. »

Par ailleurs, les deux députés rappellent que la Coalition Avenir Québec a obtenu des gains importants au cours de la dernière session, à force de faire pression sur le gouvernement. On peut nommer :

les baisses d’impôt pour les familles,

les chèques de 100 $ par enfant,

le deuxième bain pour les personnes aînées,

l’abolition des « clauses orphelin »,

le maintien du ratio de six enfants dans les garderies en milieu familial

et la création du comité de surveillance de l’Unité permanente anticorruption.

« Nous sommes à l’écoute des besoins des familles et nous garderons le cap sur les aspirations des Québécois et Québécoises au cours des prochains mois », fait valoir Sébastien Schneeberger. « Nous poursuivrons notre travail appliqué et rigoureux pour ouvrir la voie à l’opportunité historique qui se présentera en octobre 2018 », assure André Lamontagne.

guirlandesnoel-500X189
La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon