Un poulailler et 60 ans d’histoire tombent sous les pics pour la famille Caya et les citoyens de Saint-Nicéphore

Un poulailler et 60 ans d’histoire tombent sous les pics pour la famille Caya et les citoyens de Saint-Nicéphore
Poulailler de M Bernard Caya © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est ce matin sous le coup de 7h que la famille Caya et le Vingt55 ont assisté aux premiers coups de pelles qui ont été donnés afin de procéder à la démolition du poulailler situé sur la rue Silvio dans le secteur de Saint-Nicéphore à Drummondville, 60 ans d’histoire qui disparaissent du paysage de Drummondville.

 Poulailler de M Bernard Caya © Entrevue Vidéo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

C’est avec émotions que Bernard Caya et sa famille ont vu les pelles procéder à la démolition du poulailler familial. ” J’ai fait bâtir ce poulailler de quatre étages il y plus de 60 ans, mon père Germain à l’époque et moi-même avions fait construire ce bâtiment de quatre étages, explique M. Caya en entrevue au Vingt55, un des rares poulaillers aussi haut, se rappelle M. Caya. Lors de la construction, il n’y avait que des champs ici, se remémore M. Caya. Nos enfants y ont travaillé, nourris les poulets à la main, c’était une belle époque, nos enfants et petits-enfants y ont joué et passé du bon temps. Il n’était pas rare de les voir circuler en vélo dans le poulailler ou pour venir jouer à la cachette sur les quatre étages, un peu comme un terrain de jeux pour eux et les enfants du coin, a-t-il ajouté avec émotions, alors que les camions commençaient la démolition de l’imposant poulailler qui aura été dans le paysage depuis plus de 60 ans.

” J’ai vendu après 40 ans de travail, évoque M. Caya, c’est un M. Ménard qui a repris le poulailler, ce fut notre gagne-pain et un travail très physique où nous avons travaillé sans compter. Aujourd’hui, c’est encore une famille toujours aussi unie et trois générations toujours aussi proches qui sont venues assister à la démolition du poulailler et d’un pan d’histoire.

” Plusieurs éléments resteront des souvenirs, nous avons retiré des fenêtres qui serviront de souvenir pour la famille qui garderont une fenêtre sur le passé ” a évoqué M. Caya, avant que les pelles ne complètent la démolition.

 Poulailler de M Bernard Caya @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon