Une dizaine d’employés perdent leur emploi suite à un incendie à Lefebvre près de Drummondville

Une dizaine d’employés perdent leur emploi suite à un incendie à Lefebvre près de Drummondville
Incendie à l'entreprise Miro sur le 10e rang à Lefebvre © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Une dizaine d’employés de l’entreprise familiale de Chez MIRO perdent leur emploi suite à un incendie qui a complètement détruit l’atelier de peinture et l’ensemble du bâtiment appartenant à l’entreprise familiale Équipements de ferme et produits agricoles Miro, située sur le 10e rang à Lefebvre près de Drummondville

Incendie à l’entreprise Miro sur le 10e rang à Lefebvre © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Selon les premiers constats, l’incendie aurait pris naissance dans l’atelier de peinture de l’entreprise avant de se propager à la structure et l’ensemble du bâtiment.

Le propriétaire de l’entreprise familiale Miro, M. Pelletier, a été rencontré sur place par le Vingt55

’ C’est très difficile ce matin, clairement nous n’avions pas besoin de ça, les pertes sont énormes autant pour l’entreprise que pour la dizaine d’employés ici qui, ce matin, constatent qu’ils se retrouvent sans emploi à quelques semaines des fêtes; je ne peux m’empêcher de penser à eux aussi ‘’, a soufflé M. Pelletier devant le bâtiment détruit par le brasier.

‘’ Il n’y a jamais de bon moment pour un tel sinistre mais là, ça ajoute une couche sur la situation qui professionnellement allait bien alors que nous nous sortions de la situation tant bien que mal sans trop de heurts en ce temps de pandémie’’ avoue M. Pelletier, réconforté par des proches sur place mais qui avait peu de mots devant l’ampleur des dégâts.

Des employés touchés et affectés par l’incendie

Des employés constataient sur place l’étendue des dégâts. Tout comme M. Pelletier, la situation nous attriste. C’est une entreprise familiale où tout le monde y met son effort quotidien; c’est dur de constater que le sort s’acharne ainsi. Nous nous relèverons, mais c’est difficile, admet l’employé rencontré par le Vingt55 en quittant le stationnement.

Un brasier important – un bâtiment et entrepôt détruits par l’incendie

Une trentaine de pompiers des municipalités de Durham-Sud, Lefebvre, Sainte-Christine et de l’Avenir ont prêté main forte afin de tenter de venir à bout du brasier, explique M. Gaston Manseau, directeur du Service incendie de Durham-Sud / Lefebvre, rencontré par le Vingt55.‘’Le feu a gagné la structure et les produits de base utilisés par l’entreprise ont malheureusement accéléré l’incendie qui est vite devenu hors de portée et incontrôlable. L’atelier et l’entrepôt contenant des produits chimiques et de la machinerie, nous avons tenté de limiter sa progression, ajoute-t-il confirmant que personne n’a été blessé lors de l’intervention.

Un feu de nature accidentelle selon les premiers éléments d’enquête

À notre arrivée, l’incendie avait visiblement pris naissance dans le secteur de l’atelier, rien ne nous laisse croire qu’un élément criminel ou intentionnel ne soit en cause, précise M. Manseau, directeur du Service incendie de Durham-Sud / Lefebvre. ‘’ Nous étudierons plusieurs possibilités dont celle d’un incendie par combustion spontanée ou chimique, mais d’autres hypothèses pourraient également expliquer ce sinistre, le Service de recherche et cause devra déterminer l’origine du sinistre au cours des prochains jours.

 

Incendie à l’entreprise Miro sur le 10e rang à Lefebvre © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon