Une fillette en cavale hors de danger grâce à l’intervention d’une bonne samaritaine à Drummondville

Une fillette en cavale hors de danger grâce à l’intervention d’une bonne samaritaine à Drummondville
L'enfant sous la bonne garde de la Sûreté du Québec © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est vers 12h40 qu’une citoyenne a aperçu une jeune fillette marchant pieds nus, en couche et peu vêtue près de l’école Saint-Simon à Drummondville, situation qui a attiré l’attention de la vigilante citoyenne.

L’enfant sous la bonne garde de la Sûreté du Québec © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Incapable de localiser les parents, la bonne samaritaine a contacté les autorités afin de rapporter la jeune fillette en cavale, confirme l’agente Bernard de la Sûreté du Québec.

A leur arrivée sur place, les policiers ont rapidement pris en charge l’enfant qui allait bien dans les circonstances avant de tenter de localiser les parents. Une opération de ratissage qui aurait duré plus de deux heures aura été vaine. Une opération de porte-à-porte et d’enquête de quartier n’auront pas permis de localiser les parents de l’enfant qui était rendue sous la bonne garde et les bons soins des policiers et policières de la Sûreté du Québec, confirme l’agente Bernard.

Une opération de ratissage se solde par l’ouverture du dossier à la DPJ

Les policiers ont rapidement diffusé l’information dans le secteur où les recherches étaient concentrées. C’est en transmettant les informations sur les recherches que ceux-ci sont parvenus, avec l’aide de citoyens et citoyennes du quartier, à localiser les parents nullement inquiets de l’absence de l’enfant.

En cavale à leur grand étonnement et surprise

En effet, les policiers ont tout d’abord informé les parents, photo à l’appui, qu’ils recherchaient les parents d’une jeune fillette d’environ deux ans, ceux-ci avaient affirmé être certains que leur fillette dormait dans sa chambre avant de se rendre compte, l’air égaré et ébahi en allant constater que la fillette en question ne se trouvait plus dans sa chambre et que c’était bel et bien la leur.

Arrivant mal à s’expliquer cette cavale puisque plusieurs adultes étaient présents, ceux-ci ont été conviés à s’expliquer avec les policiers qui ont ouvert un dossier. Ceux-ci ont également soumis le dossier et événement à la DPJ qui ont ouvert un dossier dans cet événement

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon