Vaste offensive de la MRC de Drummond et de la Ville de Drummondville pour augmenter la valorisation des matières résiduelles

Vaste offensive de la MRC de Drummond et de la Ville de Drummondville pour augmenter la valorisation des matières résiduelles
© Photo Éric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Au moment où l’environnement occupe une place centrale dans les enjeux de société, la MRC de Drummond et la Ville de Drummondville sont fières d’annoncer le déploiement d’une vaste campagne de promotion et de sensibilisation au sujet de la valorisation des matières résiduelles, tout particulièrement des matières organiques.

« Avec cette importante initiative, nous passons de la parole aux actes. Les enjeux d’environnement, de développement durable, de l’impact de nos modes de vie sur la planète doivent aujourd’hui, et plus que jamais, être au centre de nos décisions. En offrant aux citoyennes et aux citoyens des outils pratiques pour leur permettre de gérer judicieusement leurs matières résiduelles, nous faisons un pas de plus vers la diminution de notre empreinte écologique. Nous accompagnons ainsi les gens dans l’adoption ou le renforcement d’habitudes de vie qui leur permettront de faire une différence quant à la préservation d’un environnement sain », affirme Alexandre Cusson, préfet de la MRC de Drummond et maire de Drummondville.

Une bonne cause

Sous le thème Sauvons les restes, une campagne promotionnelle originale et humoristique invite les citoyens à endosser la cause des restes de table en leur offrant un destin heureux, celui d’être valorisés et transformés en compost!

Pour y arriver, les médias traditionnels et les réseaux sociaux sont mis à contribution. Une page Web, sauvonslesrestes.ca, vient appuyer cette campagne et constitue une porte d’entrée pour les gens désireux d’en savoir davantage pour mieux gérer leurs matières organiques. Pour leur part, les municipalités sont appelées à collaborer par l’entremise de leurs sites Web, de leurs panneaux d’affichage et de leurs bulletins d’information.

Les messages s’adressent au grand public, notamment aux adultes de 18 à 44 ans, chez qui l’habitude de valoriser les matières organiques est un peu moins bien ancrée, selon les résultats d’une consultation menée auprès de 1000 résidents de la MRC de Drummond.

Accompagnés de leurs deux enfants, les Drummondvillois Anne Bussières Gallagher et Grégoire Bédard ont accueilli à leur résidence les élus municipaux et les représentants de la presse régionale pour l’activité de lancement de la campagne. Tous deux enseignants, ils ont accepté de partager leur expérience, démonstration à l’appui. « Avec de la bonne volonté et un peu d’organisation, on a réussi à rendre le tri des matières organiques aussi simple que possible. Et en impliquant les enfants, on s’assure qu’ils intègrent ces bonnes habitudes », note monsieur Bédard.

 

Un nouveau guide et une application Web unifiée

La MRC et la Ville annoncent également la sortie d’un nouveau guide sur la gestion des matières résiduelles. Comprenant un aide-mémoire que les gens sont invités à détacher et à conserver à portée de main, le guide sera distribué dans tous les foyers du territoire de la MRC de Drummond au cours des prochains jours. D’allure ludique, il indique la liste des matières acceptées dans les différents bacs et contient des renseignements sur les collectes spéciales offertes au cours de l’année. Il propose des trucs et des conseils fort utiles et il rappelle l’existence d’une foule de ressources, à Drummondville et dans la région, qui favorisent le recyclage et le réemploi des matières et des objets de la vie courante.

Les citoyens ont également à leur disposition une toute nouvelle application Web unifiée appelée Gère ta poubelle, qui remplace celles offertes auparavant par la MRC et la Ville. Elle se veut un complément au guide en présentant l’information d’une façon encore plus détaillée. Accessible à l’adresse geretapoubelle.ca, elle permet aussi de connaître rapidement les dates des collectes des matières résiduelles, par secteur ou par municipalité.

Un objectif : réduire les quantités de matières enfouies

L’offensive dévoilée aujourd’hui est le résultat d’une mise en commun de l’expertise et de ressources humaines et financières de la MRC et de la Ville. Un groupe de travail, formé des spécialistes en gestion des matières résiduelles et en communication des deux organisations, a œuvré à la préparation de cette campagne.

« Sur la base des statistiques compilées au cours des dernières années et des résultats de notre sondage, nous avons développé une campagne promotionnelle et de nouveaux outils d’information pour inciter la population à contribuer à la valorisation des résidus. La priorité a été accordée aux restes de table et aux autres matières organiques qui, malgré les progrès enregistrés, représentent encore près du tiers des résidus qui sont déposés dans le bac à déchets. En utilisant une approche teintée d’originalité, de légèreté et d’humour, nous faisons le pari que nous susciterons davantage l’intérêt des gens et leur adhésion à notre démarche », résume Jean Dufresne, conseiller en communication à la MRC.

D’ici la fin de 2020, le groupe de travail espère que les quantités de matières destinées à l’enfouissement dans l’ensemble du territoire de la MRC auront diminué de 5 %, ce qui se traduirait par une réduction de plus de 1200 tonnes métriques. « Un objectif tout à fait réaliste », croit M. Dufresne, confiant que les citoyens répondront à l’appel.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment