Zones rouges – Des précisions sur les mesures d’aide aux entreprises devraient être annoncées rapidement, demande la FCCQ

Zones rouges – Des précisions sur les mesures d’aide aux entreprises devraient être annoncées rapidement, demande la FCCQ
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Bien qu’elle comprenne l’importance de mettre en œuvre des mesures de santé publique pour contrer les impacts de la COVID-19, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se dit préoccupée par ce retour en arrière pour certains secteurs économiques d’importance au Québec.

Elle insiste sur la nécessité de préciser les mesures d’aide qui seront déployées pour soutenir nos entreprises devant cette nouvelle épreuve. Elle salue au passage la décision de maintenir les opérations pour plusieurs secteurs d’activités qui continueront d’appliquer les meilleures pratiques sanitaires.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, a annoncé qu’à compter de jeudi, la Communauté métropolitaine de Montréal, la région de Chaudière-Appalaches et celle de la Capitale-Nationale (à l’exception de Portneuf et de Charlevoix) passeront en zone rouge, soit le niveau d’alerte maximale. Ainsi, du 1er au 28 octobre, les bars, les salles à manger des restaurants, les salles de spectacle, les cinémas, les musées et les salles de réception devront fermer.

« Bien que l’on comprenne l’importance de ces mesures, c’est malheureux de devoir revenir en arrière dans ces régions. Les entreprises ont déjà passablement souffert ces derniers mois. De nombreux propriétaires d’entreprises et leurs employés ont traversé des périodes difficiles, avec de nombreux sacrifices. Il ne faudrait pas les oublier dans les prochains jours », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Espace fier partenaire Vingt55 : Centraide Centre-du-Québec Face aux enjeux locaux ne soyons  #jamaisIndifférents

La FCCQ souhaite que le gouvernement donne suite rapidement aux propos du premier ministre indiquant qu’une compensation était envisagée pour les secteurs touchés par les annonces aujourd’hui.

« Les ordres de gouvernement devraient être au rendez-vous rapidement pour soutenir ces entreprises qui doivent cesser leurs opérations, elles qui devront respecter ces règles compréhensibles de santé publique. Que ce soit pour les salles de cinéma ainsi que les tenanciers de bars, sans oublier les restaurants qui misent sur l’expérience client dans leur offre et qui doivent fermer leur salle à manger, des aides directes sont plus que jamais nécessaires pour prévenir la fermeture définitive d’un maximum d’entreprises », a poursuivi M. Milliard.

Éviter des zones rouges dans les autres régions

« Nous avons tous une responsabilité pour limiter les effets négatifs de la pandémie, et surtout éviter d’assister à des annonces similaires pour d’autres régions dans les semaines à venir. Certes, il y a un effort supplémentaire, mais il demeure essentiel de maintenir en opération le maximum d’entreprises aux quatre coins du Québec, pour minimiser les impacts économiques également. Nos entrepreneurs ont déjà fait preuve d’une grande résilience et il est important de maintenir l’accompagnement nécessaire », a conclu Charles Milliard.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon