Accusé de crimes sexuels envers un enfant, William-James Ménard apte à comparaître

Accusé de crimes sexuels envers un enfant, William-James Ménard apte à comparaître
L'accusé Willams-James Ménard fait face à des accusations de contacts sexuels et d’incitation à des contacts sexuels sur un mineur de moins de 16 ans, de possession, de distribution et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile.© Photo Éric Beaupré |

Drummondville – Le Drummondvillois William-James Ménard agé de 19 ans, accusé de contacts sexuels et d’incitation à des contacts sexuels sur un mineur âgé de moins de 16 ans, est jugé apte à comparaître.

 

C’est ce qui ressort du rapport soumis au juges Gilles Lafrenière.  L’accusé a été évalué après avoir passé près d’une semaine en évaluation au Centre hospitalier où il était gardé depuis sa mise en accusation.

L’accusé a brièvement comparu le mardi 5 décembre par le biais de son avocate, Me Catherine Levasseur, au palais de justice de Drummondville.

Rappel des faits

Willams-James Ménard fait face à des accusations de contacts sexuels et d’incitation à des contacts sexuels sur un mineur de moins de 16 ans, de possession, de distribution et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile.

C’est l’équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec qui a procédé à l’arrestation et à la perquisition au domicile de William-James Ménard le 21 novembre à Drummondville, où du matériel informatique a été saisi pour fin d’analyses.

Les parents et les proches de la jeune victime présentes pour la comparution de Ménard

La famille de la jeune victime était présente au palais de justice et elle s’est confiée au Vingt55.

Ils se disent outrés des gestes présumés posés envers leur jeune bambin. D’ailleurs la mère a exprimé se sentir coupable de l’avoir laissé sous la supervision de l’accusé. « Il a abusé de notre confiance et de celle de notre enfant. Mon conjoint a du mal à l’accepter et nous sommes heureusement bien entourés. » ont-ils précisé.

Impliqué comme bénévole dans la région

« Nous sommes satisfaits du travail des enquêteur(es) du poste de la MRC de Drummond qui a permis la mise en accusation. Williams, c’est un voisin et un proche de la famille et nous sommes terriblement inquiets de savoir qu’il œuvrait comme bénévole auprès de divers mouvements pour les jeunes de la région. Cela s’ajoute à nos inquiétudes. » précise la mère de la victime.

L’accusé revient devant le tribunal le vendredi 8 décembre pour la suite des procédures.

Dénonciations – Stratégie en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants

Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 400 arrestations ont été réalisées. Grâce à cela, plusieurs centaines de victimes ont été identifiées.

Le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

Rappelons que tout événement suspect ou acte criminel peut être communiqué de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon