Alexandre Cusson annonce ses aspirations politiques au fédéral

Alexandre Cusson annonce ses aspirations politiques au fédéral
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Fort d’une réputation très enviable et de deux mandats à la mairie de Drummondville, Alexandre Cusson annonce ses aspirations en politique fédérale.

Il faut dire que les rumeurs allaient bon train depuis longtemps sur une éventuelle carrière en politique fédérale pour le maire Alexandre Cusson.

Autant le milieu des affaires municipales de la région que le milieu politique, lui pressentent un avenir politique à d’autres niveaux que le municipal.

En effet, le maire de Drummondville est vu par plusieurs hommes d’affaires comme étant redoutablement efficace et comme un homme de réalisations et de décisions.

Fort des rumeurs des derniers mois qui semblaient de plus en plus évidentes, le Vingt55 a questionné le principal intéressé quant à son avenir comme maire de Drummondville, préfet de la MRC de Drummond et président de la SDED et de l’Union des municipalités du Québec, autant de chapeaux qui ont visiblement attiré l’attention de l’arène politique provinciale et fédérale.

Le maire confirme au Vingt55 en entrevue

«Effectivement vous aviez bien vu répond Alexandre Cusson en entrevue téléphonique vendredi en soirée, vos sources sont fiables. Oui j’ai été approché par divers partis» confirme Alexandre Cusson.

«Oui je reste bon entendeur aux formations politiques qui me sollicitent et me proposent des avenues possibles. Je ne cache pas que c’est avec beaucoup d’intérêts que j’entame et poursuis cette réflexion qui m’est proposée.»

Cusson poursuit: «Je considère donc sérieusement un avenir politique  et compte prendre le temps d’évaluer ce qui est offert et proposé. Les élections (fédérales) sont prévues en 2019 et mon calendrier de maire reste ma priorité, tout comme mes engagements.» tient toutefois à préciser ce dernier.

«J’ai été approché et sollicité lors des dernières élections provinciales. Les offres, bien qu’intéressantes, n’ont toutefois pas fait pencher la balance.» explique Alexandre Cusson.

«Je ne vais pas faire le saut en politique par partisanerie, mais par convictions et surtout avec la ferme intention de faire une différence et d’avoir les moyens de mes ambitions. Donc faire la différence autant pour ma ville que le Centre-du-Québec au niveau municipal, au provincial (UMQ) et effectivement,  la politique au niveau fédéral demeure une porte et une avenue plus qu’intéressante», confirme-t-il.

«Une décision réfléchie et éclairée»

Dans son entretien avec nous il exprime: «Si je me lance en politique fédérale, c’est parce que j’aurais la certitude et la ferme conviction de pouvoir faire une différence pour notre région, par mon engagement et parce que j’aurais les certitudes que je serai entendu dans tous les dossiers et les projets ou futures réalisations que je défendrai. Mon objectif premier est et sera toujours de voir au rayonnement et positionnement de ma ville, Drummondville. Ma région sera et restera au cœur de mes décisions et de mes réflexions», affirme Alexandre Cusson.

Fort de deux mandats et des  réalisations importantes tout au long sa carrière politique, le maire Alexandre Cusson s’est démarqué et s’est fait distinguer positivement par les milieux d’affaires et politiques.

«Des choix me sont offerts et présentés, alors oui le temps est venu et il est opportun de prendre positon.»

Mais pour le moment le maire avoue d’emblée que Drummondville reste sa préoccupation première et que son calendrier, jusqu’à octobre 2019, est en fonction non pas d’offrir une réponse aux questions et intérêts politiques qui lui sont présentés, mais bien à remplir ses obligations et fonctions de maire de Drummondville.

«Je suis un homme et maire engagé et c’est possiblement mes réalisations qui sont la source de l’intérêt des différentes formations politiques qui m’ont sollicité. Je compte bien poursuivre dans la même direction. La décision et l’annonce finale viendront au moment opportun», assure Alexandre Cusson.

Un saut avec les libéraux?

Questionné vers quel formation  il souhaitait briguer la bannière au fédéral, le maire ne cache pas son intérêt pour le Parti libéral mais explique que dans toutes les offres des formations confondues, il y a des éléments intéressants  à évaluer dans les propositions qui lui sont faites.

«J’étudie les propositions. Toutefois, l’orientation libérale semble pour le moment remplir les engagements que je souhaite promouvoir et défendre. Reste à voir si d’autre partis politiques pourraient démontrer les mêmes intérêts ou possibilités.» explique M. Cusson

Qu’adviendrait-il de la mairie de Drummondville?

Sans s’avancer sur un éventuel remplacement au poste de la mairie de Drummondville, Isabelle Marquis conseillère municipale district 4 serait selon les sources du Vingt55 pressentie comme candidate de choix à la mairie de Drummondville.

La conseillère d’expérience serait une excellente candidate selon l’avis de plusieurs stratèges municipaux. Le Vingt55 sera présent lors des annonces officielles qui devraient se faire au cours des prochains mois.

Une réflexion bien amorcée

C’est sur une note positive et tournée vers une réflexion bien amorcée que le maire Alexandre Cusson a conclu l’entretien avec le Vingt55.

«Je vais m’assurer dans un premier temps de compléter mes mandats municipaux», explique-t-il.

L’homme politique est assurément décidé à prendre les bonnes décisions et faire les bons choix autant pour son avenir politique que les projets et les décisions qu’ils l’attendent au cours des prochains mois.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment