Après 37 ans d’histoire, une page se tourne pour un commerce phare de Drummondville

Après 37 ans d’histoire, une page se tourne pour un commerce phare de Drummondville
Alain Pinard : « Les clients ont changé leurs habitudes d’impression. »© Photo : Éric Beaupré

Fondée en 1980 par Germain Pinard, la boutique Photo Drummond a été le premier laboratoire photo au Centre-du-Québec. M. Pinard a transmis sa passion pour la photo à ses enfants à la fin des années 80. Le commerce est vendu après 37 ans d’opération.

 

© Photo : Éric Beaupré ||| Tous droits réservés


C’est ce jeudi 9 novembre, en collaboration avec Commerce Drummond, que s’est faite cette importante transaction et annonce de la vente de la boutique Photo Drummond à l’entreprise locale Buropro Citation.

Rencontré a son commerce, Alain Pinard,  visiblement ému, confirme cette décision de la transaction. Après plusieurs années de réflexion et en raison de la démocratisation de la photo numérique et du changement des habitudes des consommateurs, qu’il a saisi l’opportunité de conclure cette transaction avec Buropro Citation.

C’est essentiellement l’impression qui sera reprise dans cette transaction importante.

« Les clients ont changé leurs habitudes d’impression, souligne-t-il. A titre d’exemple, il n’était pas rare il y a quelques années de voir les gens arriver après la période des fêtes avec une dizaine de rouleaux de films à faire développer. C’était plus couru que les Boxing Days à une certaine époque, car les photos sur papier avaient leur importance : mariages, fêtes, vacances. De nos jours, l’ère numérique a changé la donne. L’impression en ligne et le stockage numérique ont ainsi remplacé les volumineux albums de photos longtemps prisés.

Coté boutique, les gros joueurs offrent un marché concurrentiel où il est difficile de tirer son épingle du jeu. La fidélisation de la clientèle en photos et des accessoires était devenue difficile, quoiqu’elle était encore très présente ici.» fait-il remarquer nostalgique de devoir fermer boutique. « Le commerce a laissé sa place à l’achat d’appareils et d’accessoires en ligne ou dans les grandes surfaces. Ici, beaucoup d’espace inoccupé a eu du poids dans ma décision également. »

Notre entreprise familiale ferme un livre d’histoire, pour ne pas dire un album souvenir important

M. Pinard explique cette situation, ému mais heureux d’avoir servi sous la bannière familiale aussi longtemps. « Ici sept employés ont été à l’emploi du commerce dans les plus fortes années, et c’est de main de maître que je devais tenir le fort. Cette décision a été principalement prise en fonction de l’opportunité d’affaires bénéfique à saisir de part et d’autre, mais aussi de ma famille, mes deux grands enfants avec qui je prévois passer plus de temps, étant ce qui a motivé ma décision assurément.» convient-il.

« Des projets? Après 37 années, je me donne le temps d’y réfléchir et de voir, propose M. Pinard. Aujourd’hui, à la croisée des chemins professionnels, je veux prendre la bonne direction et peut-être saisir une autre occasion qui se présentera… Peut-être! Mais pour le moment, je compte prendre le temps de développer mes temps libres et me rapprocher de ma famille.» précise-t-il.

Alain Pinard a profité de la présence du Vingt55 pour saluer et remercier sa fidèle et nombreuse clientèle, tant les amateurs de photos que les professionnels, qui ont passé par le commerce de la rue Brock au cours des 37 dernières années.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon