BUDGET 2021-2022 – Des investissements de 15 G$ pour renforcer notre système de santé, soutenir la réussite éducative et accélérer la croissance de l’économie du Québec

BUDGET 2021-2022 – Des investissements de 15 G$ pour renforcer notre système de santé, soutenir la réussite éducative et accélérer la croissance de l’économie du Québec
Eric Girard, ministre des Finances © Crédit photo Émilie Nadeau. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Un peu plus d’un an après le début de la pandémie et au moment où la progression rapide de la campagne de vaccination laisse entrevoir une sortie de crise, le ministre des Finances, M. Eric Girard, a présenté aujourd’hui le Plan budgétaire du Québec 2021

Le Plan budgétaire du Québec – Mars 2021 présenté par le ministre des Finances, prévoit des mesures totalisant près de 15,0 milliards de dollars d’ici cinq ans, dont 5,2 milliards dès cette année, pour :

Renforcer notre système de santé;

Appuyer la réussite scolaire et les jeunes;

Accélérer la croissance et la transition vers la nouvelle économie du Québec;

Soutenir les Québécois.

Renforcer notre système de santé

Le gouvernement a déployé des efforts importants pour soutenir le réseau de la santé durant les deux premières vagues de la pandémie, et il continue de le faire dans le budget 2021-2022 en annonçant des investissements de plus de 10,3 milliards de dollars d’ici cinq ans, dont 2,9 milliards de dollars dès cette année, afin de prolonger les mesures annoncées depuis mars 2020 pour gérer la crise sanitaire et de rehausser les soins et services en santé pour les Québécois.

Appuyer la réussite scolaire et les jeunes

Les jeunes Québécois ont été particulièrement touchés par la pandémie et ses effets. Plusieurs aspects importants de leur vie ont été affectés, et c’est pourquoi, dans le budget 2021-2022, le gouvernement les met au cœur de ses priorités en annonçant des initiatives totalisant 1,5 milliard de dollars d’ici cinq ans afin que chacun d’entre eux soit en mesure de développer son plein potentiel.

Le gouvernement souhaite accompagner les jeunes à partir de leur entrée à l’école jusqu’à leur intégration au marché du travail. Les initiatives annoncées aujourd’hui visent notamment à :

Soutenir la réussite scolaire;

Appuyer la persévérance et la diplomation en enseignement supérieur;

Faciliter l’insertion professionnelle et sociale;

Promouvoir la pratique du sport et du loisir.

Meubles encombrants / Donnez une seconde vie à vos objets / Ville de Drummondville

Accélérer la croissance économique et la transition vers la nouvelle économie du Québec

Le gouvernement maintient ses objectifs en matière de création de richesse et d’accroissement du potentiel économique du Québec. En plus d’investissements majeurs en éducation et en enseignement supérieur, le budget 2021-2022 propose des initiatives totalisant 4,0 milliards de dollars d’ici cinq ans pour stimuler l’investissement des entreprises et améliorer la productivité dans toutes les régions afin d’accélérer la croissance et la transition vers la nouvelle économie du Québec.

Augmenter et accélérer les investissements en infrastructures

La relance de l’économie passe notamment par des investissements dans nos infrastructures publiques. À cet égard, le gouvernement augmente de 4,5 milliards de dollars les investissements du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2021-2031, les faisant passer de 130,5 milliards de dollars à 135,0 milliards de dollars. Près de 60 % des investissements de ce plan sont prévus au cours des cinq prochaines années, afin d’accélérer la reprise économique.

Assurer l’intégrité et l’équité du régime fiscal

Le gouvernement poursuit ses actions visant à assurer l’intégrité et l’équité du régime fiscal. Il agira notamment afin de s’assurer que la TVQ est perçue à l’égard des biens en provenance de l’étranger par l’entremise d’entrepôts de distribution. Des revenus additionnels de 1,8 milliard de dollars sont ainsi prévus d’ici cinq ans.

L’économie du Québec retrouvera rapidement sa vitesse de croisière

L’économie a été considérablement ralentie en 2020, mais les perspectives pour 2021 et 2022 laissent entrevoir une reprise économique vigoureuse. Ainsi, après un recul sans précédent en 2020, le PIB réel devrait progresser respectivement de 4,2 % en 2021 et de 4,0 % en 2022.

La reprise de l’économie s’appuiera notamment sur la consommation des ménages et l’investissement résidentiel, sur l’investissement des entreprises et sur les plans de relance mis en œuvre par les gouvernements. Bien que la reprise soit déjà amorcée sur le marché du travail, le retour au plein emploi est prévu à la fin de 2022.

Un déficit structurel à résorber d’ici sept ans

La résilience de l’économie du Québec face à la crise et l’ampleur des mesures de soutien mises en œuvre par le gouvernement ont permis de limiter la détérioration des finances publiques et d’amorcer la relance. Pour 2020-2021, le déficit budgétaire est stable par rapport à la situation prévue en novembre 2020 et atteint 15,0 milliards de dollars avant utilisation de la réserve de stabilisation. Il diminuera à 12,3 milliards de dollars pour 2021-2022 et à 8,5 milliards de dollars pour 2022-2023.

Le gouvernement s’engage à ne mettre en œuvre aucune mesure de résorption du déficit budgétaire tant que le Québec n’aura pas retrouvé son niveau d’emploi d’avant pandémie, soit dans deux ans. Ainsi, le retour à l’équilibre budgétaire est maintenant prévu en 2027-2028. Le plan de retour à l’équilibre budgétaire s’appuiera sur l’engagement gouvernemental à ne pas alourdir le fardeau fiscal, sur une croissance des dépenses arrimée à celle des revenus, sur l’accélération de la croissance économique et sur une contribution fédérale accrue pour les dépenses de santé.

De plus, le gouvernement s’engage à maintenir les versements au Fonds des générations.

La dette demeure sous contrôle

La pandémie de la COVID-19 a mis un frein à la baisse du poids de la dette. Au 31 mars 2021, le ratio de la dette nette au PIB sera de 45,0 %, ce qui demeure inférieur à ce qu’il était au 31 mars 2017, soit 47,9 %. Il est prévu que le poids de la dette se stabilise au cours des prochaines années, pour redescendre à partir de 2024-2025 avec le retour graduel à l’équilibre budgétaire.

« Depuis un peu plus d’un an, le gouvernement a mobilisé des ressources considérables pour gérer la crise sanitaire et pour soutenir la population et les entreprises. Nous poursuivons nos efforts dans ce budget, qui propose plusieurs mesures qui ramèneront le Québec sur la trajectoire de la croissance qui le caractérisait jusqu’au début de 2020.

Nous allons rétablir l’équilibre budgétaire en sept ans, maintenir les versements au Fonds des générations, soutenir le système de santé et tout mettre en œuvre pour accroître le potentiel économique du Québec afin de sortir de cette crise encore plus forts. » – Eric Girard, ministre des Finances du Québec

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon