Catherine Lassonde – candidate district 3: «Faut-il un 3e pont au centre-ville?»

Catherine Lassonde – candidate district 3: «Faut-il un 3e pont au centre-ville?»
Catherine Lassonde, candidate sortante du district 3 à Drummondville. Crédit : Courtoisie

Drummondville – Catherine Lassonde, qui sollicite un second mandat dans le district 3 de Drummondville, soutient qu’un troisième pont n’est pas la solution au problème de fluidité à l’entrée du pont de la Traverse.

 

Catherine Lassonde fera face à la candidate Marie-Josée Lemaire dans le district 3 qui comprend le centre-ville ainsi que le chemin Hemming, dans le secteur St-Charles. Celle qui avait mené bataille à quatre autres candidats en 2013 se dit fin prête pour finaliser les projets entamés lors de son premier mandat.

Un troisième pont au centre-ville?

« Je ne dis pas que cela n’arrivera pas un jour, mais investir 30 à 40 millions pour la construction d’un pont en gardant les taxes le plus bas possible ne correspond pas aux attentes des citoyens que je rencontre depuis maintenant plusieurs semaines. Nous avons encore beaucoup de travail à faire pour améliorer la fluidité de la circulation entre le secteur Saint-Charles et le centre-ville avant de penser à construire un troisième pont. Il faudrait le prévoir, mais à très long terme. Ce ne sera certainement pas au cours des prochaines années », mentionne celle qui se dit très fière de la réalisation du carrefour giratoire à la sortie du pont Curé-Marchand.

Concernant l’amélioration des points chauds qui causent des soucis aux automobilistes lors des heures de pointe, Mme Lassonde indique qu’il faudrait possiblement ajuster les feux de circulation de la rue St-Georges ainsi que les priorités lors des virages à gauche. Tout cela serait déjà à l’étude.

« Le rond point a été très bénéfique pour la circulation du chemin Hemming. Les prochaines études nous aideront à rendre la circulation encore plus fluide », explique l’ancienne policière qui a à coeur la sécurité des citoyens.

Fortissimo : Le grand projet

Selon Mme Lassonde, plusieurs études sont en cours présentement et devront être consultées avant de pouvoir statuer sur ce qu’il sera possible de faire. Des enjeux tels que de la décontamination, la possibilité de conserver la cheminée de l’ancienne usine, l’espace disponible pour les écoles qui sont situées à proximité, l’aménagement de la promenade près de la rivière, la possibilité de construction résidentielle et d’un espace public, entre autre, détermineront les projets mis sur la table.

« On veut redonner la vue de la rivière et donner accès à la promenade aux citoyens. Il faudra aussi faire la transition entre le bas de la ville et le site de la Fortissimo. Il faut qu’il y ait un lien entre les deux, il faut donc le penser pour le créer, ça fait partie de la revitalisation du centre-ville. Je suis certaine que les gens qui nous ont partagé leurs idées pour ce site seront contents du résultat », indique l’ancienne propriétaire de la Mercerie Drummond.

Quoi qu’il en soit, aux dires de Mme Lassonde, la première pelletée de terre du site dont tout le monde parle est prévue pour le prochain mandat.

Réalisations en cours de mandat

Pour Catherine Lassonde, il est important que la conseillère ou le conseiller en place croit aux projets sur lequel il travaille. Sinon, rien ne garanti leur réussite.

« Je suis fière de ce que nous avons réalisé ensemble. On ne s’approprie pas les idées des autres, on travaille tous ensemble. Lorsqu’il y a une volonté de la part du conseiller du district, ça facilite les choses et on va de l’avant plus rapidement. Toutes ces réalisations, j’y croyais. C’est moi qui parlait d’application mobile pour payer les parcomètres et nous l’avons livré », raconte fièrement la candidate sortante qui confie que c’est l’unité de l’équipe municipale qui fait de Drummondville une ville phare souvent citée pour toutes ses réussites.

Quelques projets à éclore

« Le site de Kounac a grandement besoin d’amour. Il sera entièrement rénové lors du prochain mandat et la descente de bateau sera refaite », indique Mme Lassonde.

La candidate cite quelques-uns de projets sur lesquels elle se penchera lors de son mandat si elle est élue : des pistes cyclables entretenues, sécuritaires et reliées au centre-ville, la réfection de la rue Lindsay du chemin de fer à la rue St-Jean, la continuation de l’animation du parc St-Frédéric, dont un bloc sanitaire a été ajouté, un incubateur pour les commerçants du secteur tertiaire ou de détails du centre-ville leur permettant de se soulager de quelques mois de loyer, un soccerplex ainsi qu’une seconde glace pour les jeunes.

« Nous avons la chance d’avoir des citoyens extraordinaires et positifs qui croient au centre-ville et qui le rendent vivant. Nous tenons à ce que les gens vivent le centre-ville autant le jour que le soir. De plus en plus, les gens s’y installent pour la proximité des commerces, mais aussi pour l’animation », conclut celle qui veut être élue pour faire partie des «créateurs de bonheur».

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon