Contact sexuel sur une enfant, 12 mois de prison à domicile pour Denis Yergeau

Contact sexuel sur une enfant, 12 mois de prison à domicile pour Denis Yergeau
© Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Denis Yergeau 72 ans a plaidé coupable à un chef d’accusation de contacts sexuels sur un enfant âgé de moins de 16 ans au moment des faits.

L’agresseur Denis Yergeau a vu un arrêt des procédures être prononcé concernant deux autres chefs d’accusations, soit de contact sexuel ainsi que pour un chef d’accusation d’agression sexuelle.

L’agresseur a été condamné à une peine de 12 mois de prison à purger à son domicile par l’honorable juge Marie-Josée Ménard de la Cour du Québec.

Sentence à la suite du procès tenu en décembre 2018

La mère de la présumée victime, présente au tribunal lors du procès, s’était d’ailleurs montrée très émotive à l’écoute du témoignage de l’enfant.

Celle-ci était interrogée sur la nature et la fréquence des présumées agressions, survenues alors qu’elle était âgée de moins de 10 ans. Comme l’explique la mère : « …Ce fut difficile pour moi de l’entendre, j’ose à peine imaginer pour elle de revivre ces moments. »

« Le travail des policiers-enquêteur(e)s a été remarquable. » a tenu à préciser la mère de la présumée victime dans ce dossier.

Une interdiction de publication sur l’identité de la victime a été imposée par le tribunal, afin de protéger son identité.

Santé précaire pour le septuagénaire

La santé précaire de Denis Yergeau, à jouer en sa faveur lors du rendu de la sentence, celui-ci a dû présenter des documents médicaux au tribunal afin de voir la suggestion des deux procureurs être entérinée par la juge.

Les partis ont proposé une sentence de 12 mois d’emprisonnement à la maison, il devra également fournir un échantillon d’ADN dans les 60 jours et sera inscrits au registre des délinquants sexuels pour période de 20 ans.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment