COVID-19 – Québec lancera une importante campagne de recrutement pour pourvoir les postes en CHSLD

COVID-19 – Québec lancera une importante campagne de recrutement pour pourvoir les postes en CHSLD
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Pour pallier le manque toujours inquiétant de personnel dans le réseau de la santé et des services sociaux et l’absence de quelque 10 000 employés depuis le début de la crise, le premier ministre a annoncé aujourd’hui que Québec lancera prochainement une importante campagne de recrutement afin de mobiliser 10 000 personnes qui souhaiteraient suivre une formation de préposé aux bénéficiaires et ainsi faire carrière auprès des personnes les plus vulnérables. Cette formation durerait près de trois mois, de la mi-juin à la mi-septembre

J’invite les Québécois à y penser très sérieusement. Vous allez être payés 21 dollars par heure pendant la formation, donc 760 dollars par semaine. Et une fois formés, vous allez avoir accès à un emploi permanent, à 26 dollars l’heure, soit 940 dollars par semaine ou 49 000 dollars par année, avec un fonds de pension et des avantages sociaux », a indiqué François Legault.

Réaction au rapport de l’armée

Lors de son point de presse, le premier ministre a par ailleurs commenté le rapport qu’a produit l’armée concernant la situation qui prévaut dans les CHSLD où elle est intervenue dans le cadre de la crise. « L’armée nous a envoyé un rapport sur la situation dans les CHSLD où elle est intervenue. Je retiens deux choses. D’abord, le manque de personnel qui rend difficile l’application des équipes dédiées selon les zones chaudes et froides. Ensuite, le manque de formation et d’accompagnement au quotidien du personnel, qui rend difficile le respect des directives concernant le port de l’équipement de protection individuelle », a poursuivi le premier ministre.

Prudence avec les comparaisons, dit le premier ministre

François Legault a par ailleurs profité de son point de presse pour faire un appel à la prudence concernant les différentes statistiques sur les décès qui sont publiées partout dans le monde. « D’abord, tant qu’on n’aura pas les chiffres sur les surplus de décès par rapport aux années précédentes, ce sera difficile de savoir si tous les décès reliés à la COVID ont été déclarés. On sait que c’est le cas au Québec, mais on ne sait pas pour ailleurs », a mis en garde François Legault.

Le premier ministre a également mis en lumière le fait que les bilans de la plupart des grandes villes dans le nord-est de l’Amérique et en Europe, par exemple New York, Boston, Chicago, Détroit, Philadelphie, Washington DC, Londres, Paris et Madrid, sont comparables ou pires que la situation qui prévaut à Montréal, à l’exception de Toronto.

« Je sais que plusieurs personnes ont hâte qu’on permette les rassemblements à l’intérieur, que ce soit les soupers en famille et entre amis ou des spectacles avec un nombre réduit de spectateurs. Pour se rendre à cette étape, il faut que, à la suite de l’ouverture des commerces et de la permission des rassemblements extérieurs de dix personnes, le virus se propage le moins possible. Et pour ça, il faut rester à deux mètres des autres personnes et porter le masque. » – François Legault, premier ministre du Québec

Covid-19 : Bilan de la province

En date du mardi 26 mai 2020, à 18 h, il y a au Québec 49 139 cas confirmés de personnes atteintes de la COVID-19, soit une augmentation de 541 par rapport à la veille.

Actuellement, 1 378 personnes sont hospitalisées, dont 184 personnes aux soins intensifs, une augmentation de 3 par rapport à la précédente journée.

15 319 personnes sont par ailleurs rétablies, une augmentation de 320 par rapport à la veille.

Le bilan des décès s’élève à 4 228 au Québec, soit une augmentation de 89.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon