Le coroner Yvon Garneau dépose son rapport concernant le décès accidentel de Robert Beauchemin

Le coroner Yvon Garneau dépose son rapport concernant le décès accidentel de Robert Beauchemin
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le coroner Yvon Garneau a déposé, ce lundi 11 février, son rapport qui révèle les circonstances et les causes du décès accidentel de Robert Beauchemin, survenu le 4 septembre 2017 en bordure du chemin de l’Université dans le secteur Saint-Charles.

| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

L’enquête policière a démontré que l’accident, dont M. Beauchemin a été victime, est survenu par temps clair, en fin d’après-midi, le lundi 4 septembre 2017. Il circulait sur sa bicyclette, suivi de sa conjointe, sur une piste cyclable en direction est, sur le boulevard de l’Université.

Enquête conjointe de la Sûreté du Québec et du coroner

Suite à l’accident, les policiers appelés sur les lieux ont constaté qu’il y avait des travaux d’installation de tuyau en bordure du fossé et que des cônes de sécurité étaient en place, afin d’assurer une certaine sécurité aux piétons et aux cyclistes.

Les circonstances révélées par le rapport du coroner Yvon Garneau

Le coroner Garneau a soumis des hypothèses sur à cet accident:


«

Il est possible que M. Beauchemin ait voulu éviter des cailloux qui se trouvaient sur la piste cyclable en raison, notamment, des travaux d’enfouissement en bordure de la 122. C’est ce qui expliquerait la perte de contrôle de son vélo.

M. Beauchemin a tourné rapidement à gauche, puis s’est redressé en restant au centre quelques instants. Par la suite, il a tourné à droite pour une raison inconnue et effectué une descente dans le fossé.

Rendu tout en bas de ce fossé, il a heurté le tuyau, qui devait être enterré sous peu, avec son vélo puis, projeté hors de son vélo, s’est frappé violemment la tête au sol, il est demeuré dans cette position quelques minutes

L’enquête démontre par ailleurs que la piste cyclable empruntée par M. Beauchemin était neuve, mais était fermée en raison de travaux d’enfouissement d’un tuyau situé dans le fond du fossé (profondeur de 7 à 8 pieds). Cependant, la piste était prête à être utilisée malgré un panneau l’annonçant fermée, rien ne l’obstruait.

Beauchemin a été transporté au centre hospitalier de Drummondville, puis il avait été redirigé, quelques heures plus tard, vers le Centre hospitalier régional de Trois-Rivières ou son décès a été prononcé quelques jours plus tard soit le 10 septembre 2017 à 20h33.

»

Un homme impliqué et apprécié dans la communauté d’affaires Drummondvilloise

Robert Beauchemin était bien connu pour son implication auprès de la communauté des affaires à Drummondville.

L’annonce de son décès soudain avait créé une onde de choc, alors que la communauté d’affaires de Drummondville s’était empressée d’offrir sympathies et condoléances à la famille et aux proches.

| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

Conclusions du rapport Yvon Garneau

Les conclusions sont claires pour le coroner Garneau: Robert Beauchemin est décédé à l’âge de 72 ans des suites d’un traumatisme craniocérébral et médullaire secondaire à une chute à vélo. Il s’agit d’un décès accidentel.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment