Des mesures concrètes pour favoriser la relève en chasse et pêche

Des mesures concrètes pour favoriser la relève en chasse et pêche
© Photo permis de chasse et de pêche.

DRUMMONDVILLE

Mesures concrètes pour favoriser la relève en chasse et pêche – Le nouveau gouvernement remplit un engagement en corrigeant la hausse des prix de vente des permis de chasse et de pêche.

Le nouveau gouvernement du Québec concrétise un engagement en annulant la hausse du prix de certains permis de chasse et de pêche imposée par le précédent gouvernement. Le premier ministre s’est engagé à faire annuler la hausse injustifiée du prix des permis et à revenir au tarif avec indexation, et ce, dès la première année de son mandat et livre maintenant la marchandise.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, a profité de l’ouverture du Salon plein air, chasse, pêche et camping de Québec pour dévoiler la nouvelle tarification 2019, confirmant, du même coup, son engagement à promouvoir les activités familiales de chasse et de pêche.

La nouvelle tarification, une mesure attendue

Pour la saison 2019-2020, le prix des permis passera de 24,82 $ à 21,01 $ pour le droit de chasse au petit gibier et de 30,89 $ à 22,79 $ pour le permis de pêche.

Selon les tarifs en vigueur en 2018, il s’agit donc de baisses respectives de l’ordre de 26 % pour la pêche et de 15 % pour la chasse. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur lorsque les permis de la nouvelle saison seront mis en vente, soit le 15 mars 2019.

Prioriser des mesures concrètes favorisant la relève, la valorisation et l’accessibilité

Les augmentations de la tarification des dernières années ont considérablement influencé le nombre de nouveaux adeptes de la pratique des sports et des activités fauniques.

Depuis 2015, la vente de permis annuel de pêche pour les résidents de 65 ans et moins est passée de 575 432 en 2014, à 457 414 en 2018.

Les résultats de vente des permis de chasse au petit gibier ne sont guère meilleurs. Durant cette même période, la vente des permis annuels de chasse au petit gibier est passée de 176 655 pour l’année 2014 à 155 655 pour 2018, soit une baisse des ventes de plus 20 000 permis.

Ouverture de la pêche au bar rayé dans certaines rivières au Québec

Le ministre a également profité de l’occasion pour annoncer que la pêche au bar rayé sera désormais permise, pour la saison 2019-2020, dans certaines rivières du Québec qui se déversent dans la zone 21.

Considérant l’augmentation et la répartition de la population de bars rayés du sud du golfe du Saint-Laurent, le ministre Dufour a annoncé que le Ministère autorisera les pêcheurs sportifs à conserver les bars rayés capturés dans la plupart des rivières qui se déversent dans le secteur de pêche au bar rayé de la zone 21, située à l’est d’une ligne reliant Forestville à Rimouski.

« L’annonce permet de tenir un engagement, soit celui de redonner de l’argent aux chasseurs et aux pêcheurs, ce qui favorisera par le fait même la relève et l’accès aux activités traditionnelles que sont la chasse et la pêche. Nous sommes persuadés que les réductions proposées touchant les deux permis d’initiation par excellence, en plus des nouvelles modalités de pêche assujetties au bar rayé, se traduiront par une croissance du nombre d’adeptes et favoriseront la mise en valeur des ressources et des activités fauniques essentielles à la vitalité des régions. » Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs accueille cette baisse des prix des permis de pêche et de chasse au petit gibier avec enthousiasme. Pour nous, il était impératif que les autorités posent une action concrète afin de favoriser la relève dans ces activités de prélèvement qui subissent depuis quelques années une baisse de popularité inquiétante. Les efforts pour stimuler les ventes de permis doivent être multipliés et concertés, et la FédéCP continue de prioriser les actions en ce sens. Cette annonce démontre que le ministre partage cette vision avec ses partenaires du milieu faunique.

« Nous sommes heureux de constater que le gouvernement actuel reconnaît l’importance économique et sociale des activités de chasse et de pêche. Par cette annonce, il pose une action concrète en faveur de la relève. » Marc Plourde, président-directeur général, Fédération des pourvoiries du Québec

« La Sépaq tient à saluer la décision du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs de réduire le coût des permis de pêche sportive et de chasse au petit gibier. Cette initiative viendra certainement stimuler l’accessibilité générale et, par ricochet, l’intérêt à transmettre aux prochaines générations ces traditions associées au plein air et à la forêt. » – Richard Savard, président du conseil d’administration de la Sépaq.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs

SOURCE Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon