Deuxième journée pour l’enquête préliminaire de Marina Bonard accusée du meurtre de son père à Drummondville

Deuxième journée pour l’enquête préliminaire de Marina Bonard accusée du meurtre de son père à Drummondville
Marina Bonard accusée du meurtre de son père © Photo archive Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’enquête préliminaire de Marina Bonard, 36 ans, accusée de meurtre au 2e degré de Jean Bonard, son père de 76 ans, se poursuivait aujourd’hui pour une deuxième journée, au palais de justice de Drummondville.

Aujourd’hui, mercredi 28 octobre, quatre policiers étaient assignés à témoigner dans cette deuxième journée consacrée par le Tribunal à l’enquête préliminaire de Marina Bonard accusée du meurtre au 2e dégré de son père, Jean Bonard, événement survenu le 19 juillet 2019 à Drummondville.

Le témoignage des policiers a permis d’établir les circonstances qui ont mené les policiers à se rendre à l’adresse de la victime et différents éléments qui ont conduit les policiers à détenir pour fin d’enquête la fille de Jean Bonard après avoir investi la résidence de la rue Maisonneuve où la victime résidait et où il a été retrouvé sans vie.

L’enquête préliminaire a permis de mettre en lumière la chronologie de l’intervention des policiers et ce qui les a conduit à l’arrestation de Marina Bonard et au dépôt du chef d’accusation de meurtre au 2e dégré. L’accusée, pour sa part, suit l’enquête préliminaire en direct par vidéoconférence depuis le centre de détention de Laval en raison des risques liés à la Covid-19.

Les policiers qui ont découvert la victime et procédé à l’arrestation de Marina Bonard témoignent.

La procureure de la Couronne Me Vicky Smith ainsi que l’avocate de Mme Marina Bonard, Me Catherine Levasseur, présentes au tribunal avec les enquêteurs de la Sûreté du Québec au dossier, ont interrogé les policiers appelés sur les lieux et sur l’ensemble des éléments liés à la découverte du corps de la victime dans sa résidence. Les témoins ont été interrogés sur les faits à partir de l’appel initial logé par une voisine et sur l’intervention des policiers qui ont ainsi mené les policiers et enquêteurs à procéder à l’arrestation de Marina Bonard et au dépôt de l’accusation de meurtre au 2e degré contre cette dernière.

Une ordonnance de non-publication a été ordonnée par le Ttribunal afin de préserver les informations, identités et témoignages des témoins appelés à la barre

Espace fier partenaire Vingt55 : Centraide Centre-du-Québec Face aux enjeux locaux ne soyons  #jamaisIndifférents

Une autre journée prévue en raison de l’absence d’un des témoins.

Une autre journée d’audience a été prévue par le Tribunal, soit le 17 décembre, puisqu’un des témoins assignés a dû s’absenter à la dernière minute, des présentes journées d’enquête des raisons qui ont été prises en considération par l’honorable juge Marie-Josée Ménard qui préside l’enquête préliminaire.

L’honorable juge Ménard pourra, au terme de cette dernière journée et à la lumière des témoignages, déterminer si l’accusée, Marina Bonard, qui est toujours détenue le temps des procédures, sera citée à procès ou non.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon