D’importantes annonces du Ministre André Lamontagne ”donnent des ailes” à l’économie locale et la Ferme des Voltigeurs

D’importantes annonces du Ministre André Lamontagne ”donnent des ailes” à l’économie locale et la Ferme des Voltigeurs
Ministre André Lamontagne, MAPAQ et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l’octroi d’aides financières, accordées dans le cadre de deux programmes, à la Ferme des Voltigeurs.

Ministre André Lamontagne MAPAQ et M Dominique Martel PDG de la Ferme des Voltigeurs © Vidéo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

« Soutenir les entreprises de transformation bioalimentaire du Québec est une priorité pour le gouvernement. Les aliments d’ici sont en demande croissante et l’enthousiasme des Québécois pour l’achat local est palpable. Plus que jamais, consommateurs et producteurs se rapprochent et se serrent les coudes, c’est pourquoi il est important que les entreprises puissent répondre adéquatement et positivement à l’augmentation de la demande. Les aides financières accordées permettent à la Ferme des Voltigeurs de s’adapter à cette situation nouvelle et de continuer à développer son expertise, tout en stimulant l’économie. » – M. André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

Programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité

Planification d’une démarche pour améliorer la productivité de l’entreprise et amélioration, automatisation et robotisation des procédés. La Ferme des Voltigeurs veut passer de 2 700 à 6 000 poulets transformés à l’heure. Pour ce faire, une aide financière pouvant atteindre 225 000 $ est accordée à l’entreprise dans la planification de ce projet. Cela va lui permettre de faire face à la demande croissante pour ses produits. L’aide financière vise à concrétiser la démarche de diagnostic en automatisant les procédés et la chaîne de tri pour le classement des poulets entiers.

Ce projet permettra notamment de positionner la main-d’œuvre vers des postes à valeur ajoutée et d’augmenter ainsi de façon considérable la productivité de l’entreprise

Implantation de systèmes de contrôle et de gestion de la qualité.

Une aide financière pouvant atteindre 150 000 $ est accordée pour l’adaptation et la mise à jour des systèmes de gestion de la qualité. En raison des modifications majeures aux installations, résultant de l’augmentation croissante des ventes, le système de contrôle de la qualité doit être revu et modifié pour que l’entreprise puisse maintenir sa certification reconnue par l’Initiative mondiale de la sécurité alimentaire (GFSI).

Programme Alimentation santé :

Soutien au développement et à la modification de la valeur nutritive de produits transformés québécois. Une aide financière pouvant atteindre 8 474 $ est octroyée à l’entreprise pour son projet d’amélioration de la valeur nutritive d’une gamme de produits à base de viande. La Ferme souhaite diminuer le sel dans tous ses produits. Cette première étape du projet consiste à améliorer la qualité nutritive des pâtés au poulet, de la tourtière, de la sauce à spaghetti, des cretonnades (cretons au poulet) et des ailes de poulet.

Les retombées économiques de ces aides financières sont nombreuses pour la région, puisque la Ferme des Voltigeurs fournit des emplois directs et indirects et stimule l’économie locale.

Les effets positifs se feront également ressentir sur le secteur des viandes, puisque l’augmentation de la production entraînera une demande accrue auprès des éleveurs et une plus grande disponibilité d’aliments de bonne qualité nutritive pour les consommateurs québécois.

Ces investissements répondent aux orientations de la Politique bioalimentaire du Québec 2018-2025 — Alimenter notre monde. En soutenant cette entreprise prospère, durable et innovante, le gouvernement du Québec aide notamment la Ferme des Voltigeurs à offrir aux consommateurs des aliments favorables à la santé, fabriqués ici, tout en demeurant hautement compétitive.

La pandémie de COVID-19 a fortement affecté le secteur de la transformation bioalimentaire, qui a dû faire face à une rareté de main-d’œuvre en plus de mettre en place des mesures sécuritaires coûteuses et contraignantes. Cette période sans précédent a rappelé à tous l’importance de la transformation alimentaire au Québec, tout comme le rôle de chaque maillon de la chaîne alimentaire dans l’approvisionnement des Québécois et des Québécoises, qui ont pu continuer à se nourrir et à consommer des aliments d’ici. La plateforme numérique lancée par le gouvernement du Québec, Le Panier Bleu, a d’ailleurs reçu un très bon accueil et a contribué à soutenir l’envol de l’achat local.

L’ensemble du secteur des viandes et des volailles est le plus important de la transformation des aliments pour le nombre d’emplois et pour la valeur des livraisons manufacturières.

La consommation annuelle de volaille représente plus de 45 % de toutes les viandes consommées au Canada et sa proportion relative continue à progresser vis-à-vis des viandes rouges.

Le programme Alimentation santé vise à soutenir financièrement la filière bioalimentaire dans le développement et l’amélioration d’aliments de bonne qualité nutritive destinés aux consommateurs québécois. De même, il appuie les initiatives liées à des actions ou à des projets structurants permettant de faire connaître et de favoriser l’alimentation santé.

M. Sébastien Schneeberger, député de Drummond-Bois-Francs et leader adjoint © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

« Depuis le début de la pandémie, on parle de l’importance d’innover et de se réinventer. C’est ce qu’ont fait les dirigeants de la ferme des Voltigeurs ces dernières années, notamment avec leur offre de prêt-à-manger. Les sommes accordées par notre gouvernement permettront à ce grand joueur de l’industrie, mais surtout à un allié important de notre économie locale, de continuer de se démarquer avec ce même souci de qualité. »  – M. Sébastien Schneeberger, député de Drummond-Bois-Francs et leader adjoint

Le programme Transformation alimentaire et le programme Alimentation santé contribuent à l’atteinte des cibles suivantes de la Politique bioalimentaire :

Investir 15 milliards de dollars en production agricole, aquacole, dans les pêches et en  transformation alimentaire.

Doubler la superficie en production biologique en encourageant le développement d’aliments biologiques transformés ainsi que leur certification.

Augmenter la part des entreprises agricoles et de transformation alimentaire québécoise qui adoptent des pratiques d’affaires responsables.

Améliorer la valeur nutritive des aliments transformés au Québec.

D’importantes annonces du Ministre André Lamontagne ”donnent des ailes” à l’économie locale et la Ferme des Voltigeurs

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon