Waste Management – Le tribunal accorde la poursuite des travaux au site d’enfouissement tel qu’accordé par décret

Waste Management – Le tribunal accorde la poursuite des travaux au site d’enfouissement tel qu’accordé par décret
Waste Management © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La ville de Drummondville a de nouveau été déboutée cette fois, par le tribunal alors que celui-ci a autorisé la poursuite des travaux de Waste Management. La Ville de Drummondville avait demandé la suspension des travaux du site d’enfouissement.

En effet, le tribunal a cette fois, donné raison à la multinationale Waste Management, la ville essuyant un premier revers judiciaire dans cette affaire puisque le juge Pierre Nolet a autorisé la poursuite des travaux d’agrandissement de la phase 3B ainsi qu’un projet d’agrandissement vertical sur les cellules existantes pour une période maximale d’un an, tel que le précisait le décret du gouvernement du Québec.

Le tribunal a rendu sa décision aujourd’hui, en fin d’après-midi, rejetant ainsi la demande de la Ville qui souhaitait voir les travaux suspendus. La Ville de Drummondville avait déposé une requête par le biais de ses avocats afin de demander un sursis d’exécution du décret.

Les avocats de la Ville de Drummondville étaient d’avis que le gouvernement du Québec faisait abstraction du processus judiciaire en cours et que la décision d’adopter le décret était déraisonnable, puisque le dossier est toujours devant les tribunaux. C’est pour cette raison que la Ville de Drummondville a contesté les décrets.

Les avocats et le maire de Drummondville étaient également d’avis que cette situation cause des préjudices sérieux, notamment sur le plan financier, sans compter d’un point de vue environnemental. Si Drummondville a gain de cause dans cette affaire, bien des soucis seront évités sur tous les plans.

Questionné par le Vingt55 sur le décret, le maire jugeait opportun d’attendre la décision finale avant de poursuivre les travaux afin d’éviter qu’ils soient néfastes et irréversibles pour l’environnement, advenant une décision finale du tribunal en faveur de la Ville.

Le maire, interpelé sur ce revers, se dit déçu de cette décision. « Nous sommes à quelques mois d’une décision finale, en quoi il y a urgence d’agir? », questionne le maire. « Nous verrons nos positions et possibilités d’ici la décision et le jugement final », explique le maire, qui va réévaluer les possibilités avec les avocats de la ville et les instances gouvernementales. « Ce n’est pas terminé et le dossier n’est assurément pas clos », a fait valoir le maire Carrier.

Waste Management se voit donc accorder une période d’un an pour poursuivre les travaux, autorisant l’agrandissement de la phase 3B ainsi qu’un projet d’agrandissement vertical sur les cellules existantes.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon