Du fromage pour acheter un bras à Francis Boulet de Drummondville

Du fromage pour acheter un bras à Francis Boulet de Drummondville
Francis Boulet a 39 ans et vit avec la paralysie cérébrale. Comme artiste-peintre, il rêve de propager son art et d’être reconnu à travers la province.© Photo courtoisie

Drummondville – La fondation Le Pont vers l’autonomie et les enseignants et étudiants du programme de vente-conseil du Centre de formation Vision 2020 procéderont, au cours du prochain mois, à une vente de fromages fins ayant pour but d’acheter un bras robotisé pour le Drummondvillois Francis Boulet.

 

Photo courtoisie – Francis Boulet entouré des enseignants et étudiants du département de vente-conseil du Centre de formation professionnelle vision 20 20.


Francis Boulet a 39 ans et vit avec la paralysie cérébrale. Malgré le mal qui l’afflige et les spasmes auxquels il est en proie, il sait manier le pinceau et est un artiste peintre talentueux. Il rêve d’ailleurs de propager son art et d’être reconnu à travers la province.

« Francis est l’exemple parfait de l’individu qui possède toute sa tête, mais qui est carrément prisonnier de son corps. C’est ce genre de personne que notre fondation essaie d’aider par le prêt à vie de bras robotisés d’assistance », explique M. Fleurent Beauchemin.

Concrètement, le nouvel outil technologique permettra à M. Boulet de boire et manger seul, d’ouvrir ou fermer des portes et de prendre des objets. En somme, il aura besoin de moins d’aide et pourra demeurer à domicile plutôt que d’être placé dans un centre. Il deviendra également plus intéressant pour d’éventuels employeurs et gagnera en estime de soi.

Dans la région, l’effort de vente est également appuyé par Nancy Roy, qui a été agente officielle du conseiller William Morales aux dernières élections municipales.

Un double cadeau

Depuis sa création, en 2013, la fondation Le Pont vers l’autonomie a remis 16 bras robotisés d’assistance un peu partout à travers le Québec et poursuit sa croissance.

Il s’agira pour l’organisme d’une quatrième vente de fromages fins intitulée « L’Autonomie sur un plateau ». Depuis sa création, l’activité automnale par excellence a permis d’amasser 45 000 $, soit approximativement le coût d’un bras robotisé d’assistance.

Cette année, les organisateurs ont choisi d’insérer au plateau de fromages, trois produits de la fromagerie Fritz Kaser soit : le Pont tournant, un brie double crème, le populaire Saint-Paulin, un fromage à pâte semi-ferme et le Noyan, également un fromage à pâte semi-ferme. S’ajoutera à ces trois premiers choix le Frère Jacques, un fromage à pâte ferme de la fromagerie St-Benoît-du-Lac dont la réputation n’est plus à faire. Le plateau de dégustation sera en vente au coût de 30 $, on espère en vendre 1000 d’ici le 27 novembre.

« À l’approche de la période des Fêtes, on cherchait un produit susceptible de plaire aux gens qui reçoivent ou qui désirent offrir un cadeau à leurs hôtes. La popularité des fromages fins ne cesse de croître. Il s’agit d’un aliment rassembleur qui donne chaud au cœur, tout en stimulant les papilles. On demande aux gens de se gâter, tout en aidant une personne en ayant bien besoin », explique le président de la fondation Le Pont vers l’autonomie, Samuel Fleurent Beauchemin.

Tout au long du mois de novembre, les étudiants en vente-conseil et des bénévoles de la fondation seront à pied d’œuvre afin de prendre les réservations. Il sera également possible d’acheter des plateaux sur le site de sociofinancement de la fondation au soyezlepont.com. Des entreprises seront également approchées pour l’achat de boîtes en grande quantité. On espère amasser 15 000 $.

Un deuxième bénéficiaire à Drummondville

La campagne de Francis Boulet va bon train. Au cours des derniers mois, il est parvenu à amasser 22 579 $, soit 45 % des 50 000 $ nécessaires à l’achat, l’installation et l’entretien d’un bras robotisé d’assistance. On souhaite que l’actuelle vente de fromage lui permette de s’approcher considérablement de son but.

Lorsqu’il recevra son bras, M. Boulet deviendra le deuxième drummondvillois à bénéficier d’un tel outil technologique. L’an dernier, la fondation a remis l’équipement à Pierrette Vandal, une Drummondvilloise de 54 ans. Le Groupe Soucy avait été l’un des généreux donateurs de cette campagne.

Il est possible de commander du fromage en communiquant avec la fondation Le Pont vers l’autonomie ou en écrivant à Nancy Roy au davidetnancy11@gmail.com.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon