Fin de soirée vendredi: Incendie suspect sur St-Pierre à Drummondville

Fin de soirée vendredi: Incendie suspect sur St-Pierre à Drummondville
Les pompiers avaient l’information que l’immeuble était désaffecté et ont donc procédé à une attaque extérieure de l’immeuble pour éviter la propagation à l’immeuble voisin.© Éric Beaupré

Les pompiers de Drummondville ont été appelés à 21h22 le vendredi 10 novembre pour un incendie qui de propageait dans un immeuble situé au 462 de la rue St-Pierre.

Images : Éric Beaupré ||| Il ne reste plus rien de l’immeuble du 462 St-Pierre, qui a été ravagé par les flammes, dans la nuit de vendredi à samedi.


À l’arrivée des pompiers le feu s’étendait au 1er étage et une épaisse fumée se dégageait par les étages supérieurs.

Les pompiers avaient l’information que l’immeuble était désaffecté et ont donc procédé à une attaque extérieure de l’immeuble, afin de tenter de maîtriser l’incendie et d’éviter la propagation à l’immeuble voisin.

L’embrasement généralisé s’est rapidement propagé à la structure de l’immeuble rendant, la tâche difficile aux pompiers qui ont également dû composer avec un froid intense durant l’intervention.

La rue St-Pierre a dû être fermée à la circulation ainsi que l’intersection Notre-Dame, le temps des opérations du Service des incendies par mesure de sécurité.

L’origine de l’incendie

Le Vingt55 a rapidement été informé que des squatteurs avait investi les lieux à plusieurs reprises afin d’y trouver refuge et d’y consommer du cannabis. En effet, selon des témoins, des individus auraient été aperçus dans une des parties de l’immeuble peu de temps avant l’alerte incendie.

Selon les premières hypothèses, un feu aurait été allumé à l’intérieur par les squatteurs en raison du froid et se serait visiblement propagé à l’immeuble.

Le directeur du Service des incendies a dû faire utiliser les services d’un entrepreneur et d’une pelle mécanique afin de sécuriser la structure et les lieux.

L’immeuble a complètement été rasé devant les importants dégâts et les risques d’effondrement de la structure. Il ne reste plus qu’un immense trou vide au 462 St-Pierre. Toutefois, par le travail acharné des pompiers, ils ont réussi à sauver et à épargner l’intégrité des résidences voisines.

Le SIUCQ a pris en charge les résidents, le temps que les pompiers leurs permettent de réintégrer leur domicile, en plus de voir à la sécurité du périmètre extérieur. Ceux-ci ont pu réintégré les logements et les résidences avoisinants au cours de la nuit de samedi.

© Photos : Éric Beaupré ||| Tous droits réservés


Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon