Forum Parlons éducation : Les citoyens du Centre-du-Québec misent sur une approche humaniste progressiste et collaborative

Forum Parlons éducation : Les citoyens du Centre-du-Québec misent sur une approche humaniste progressiste et collaborative
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le 11e forum citoyen de Parlons éducation a eu lieu le vendredi soir 28 et le samedi 29 avril toute la journée au cégep de Drummondville. Des citoyennes et citoyens du Centre-du-Québec se sont réunis pour dresser un état des lieux du système scolaire québécois et travailler à l’améliorer dans une perspective humaniste progressiste et collaborative.

Des jeunes de cégep, des enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, du collégial et de l’éducation des adultes, des administrateurs scolaires actifs ou retraités, des parents, des intervenantes à L’école de la rue’l ont échangé dans un climat convivial et respectueux des opinions énoncées.

Madame Lyne Bélanger, orthopédagogue, enseignante, directrice d’école primaire, conseillère pédagogique retraitée, ex-présidente de la Commission scolaire des Chênes et responsable du comité local d’organisation de ce forum considère que « ce fut un succès, car l’implication des gens y était très forte. Il y a un réel désir de s’exprimer sur l’éducation, ce qu’on a peu la possibilité de faire. Aussi, ce fut une chance de pouvoir parler, écouter et échanger. On s’attend à ce qu’il ait un mouvement pour poursuivre cette démarche ».

Ce fut un moment important pour moi, affirmait l’enseignant de sociologie au cégep de Drummondville, Alexandre Boisvert, qui avoue ne pas avoir aimé l’école avant le cégep, comme beaucoup de ses élèves aujourd’hui. Il faut donc changer la façon de faire pour motiver tous les élèves et leur faire découvrir le plaisir d’apprendre.

Quant à lui, le benjamin du forum, Jérémie Poirier, étudiant en histoire, en est plein d’espoir. « J’ai adoré le volet démocratique de cette concertation citoyenne ; tout le monde a son mot à dire sur l’éducation et doit pouvoir être écouté. Ça fait des années que je milite pour des concertations citoyennes de ce type. Bravo ! »

En sortant de ces deux jours d’intenses discussions, on se sent moins seul, on constate que d’autres vivent les mêmes situations pénibles, d’affirmer plusieurs participants. Ça donne le gout de relever ses manches et de travailler ensemble à transformer l’école afin qu’elle retrouve sa mission fondamentale par l’instruction, la socialisation et l’apprendre à vivre ensemble pour améliorer le monde. Il est temps de mettre fin à une gestion axée sur les résultats chiffrés et à une gouvernance dirigiste et autoritaire ; l’école doit redevenir un milieu de vie pour les élèves, les personnels scolaires et toute la communauté.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×