Fraude du loyer impayé à Drummondville : une victime dépouillée à quelques jours de la fin de l’année

Fraude du loyer impayé à Drummondville : une victime dépouillée à quelques jours de la fin de l’année
Une Drummondvilloise est tombée dans le piège le 28 décembre et souhaite que sa mésaventure serve d’avertissement à d'autres @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les autorités et des familles souhaitent mettent en garde les locataires de la région de Drummondville face à un stratagème de plus en plus connu et utilisé par des fraudeurs qui se font passer pour des compagnies de gestion de logements et qui demandent des virements et versements pour des mois de loyer en retard ou impayés.

Une Drummondvilloise est tombée dans le piège le 28 décembre et souhaite que sa mésaventure serve d’avertissement à d’autres @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Des citoyens ont contacté et transmis au Vingt55 des courriels dont ont été victimes leurs parents, qui ont reçu des avis de paiement de loyers. Encore une fois, des courriels les avisant d’un défaut de paiement ou d’une nouvelle façon de procéder au virement Interac en ligne afin de payer leur loyer.

Ma mère vit seule, nouvellement familière avec le système de virement bancaire, elle est tombée dans le piège le 28 décembre et souhaite que sa mésaventure serve d’avertissement à d’autres ajoute M. Deguire qui a contacté le Vingt55.

«Pour elle, la perte est importante. Elle n’a pas payé le deuxième mois exigé, puisqu’elle n’avait pas les fonds. C’est en me demandant de lui avancer la somme d’argent que j’ai été en mesure de lui éviter cette deuxième fraude et perte d’argent.

Les policiers ont peu de pouvoir pour récupérer les sommes. Il faut contacter la banque, Equifax Canada et le Centre antifraude du Canada pour qu’ils puissent enregistrer la fraude», ajoute M. Deguire. «Ils nous précisent qu’ils ne font pas d’enquête cependant, puisque souvent les fraudeurs sont à l’extérieur du pays ou utilisent des stratagèmes difficiles à retracer.»

Il m’apparaît important d’informer les gens et les familles, explique M. Deguire, qui a contacté le Vingt55 afin de faire suivre le courriel et surtout les informations, afin de prévenir d’autres personnes vulnérables d’être victimes de ce type de fraude.

Ce type de fraude est courant en fin de mois, les fraudeurs réclament ainsi un supposé loyer en retard et profitent de l’envoi pour réclamer le mois suivant en ajoutant une nouvelle façon de sécuriser le virement.

En effet, la fraude prend souvent la forme d’un courriel qui invite le locataire à effectuer un virement pour payer son loyer. Le message mentionne parfois que le loyer est perçu sous une nouvelle forme de virement Interac, offrant un nouveau lien Interac et un mot de passe pour effectuer le paiement d’un loyer en retard ou pour effectuer les prochains paiements.

Selon les informations confirmées au Vingt55, les fraudeurs utilisent des termes tels que «Gestion IMMO», «gestion immobilière» ou toute autre forme de nom laissant croire frauduleusement qu’il s’agit du gestionnaire ou du propriétaire qui demande le paiement des sommes dues ou des loyers. Les messages courriels sont accompagnés d’un message qui, souvent, peut paraître vraisemblable, confirment les autorités. Le message peut poliment inviter le locataire à payer l’ajustement ou l’augmentation de loyer, à payer un ou plusieurs mois de retard, expliquent les autorités. Le message répétitif peut également devenir menaçant et faire craindre que le locataire ait perdu ou soit sur le point de perdre son logement, confirment les autorités.

Un de meilleurs moyens d’éviter aux fraudeurs de pouvoir agirs et continuer leurs stratagèmes et de faire comme M Deguire et dans parler avec vos proches et de les informer de ne pas faire de virement précise le centre antifraude du Canada

Il est essentiel de prendre des mesures pour prévenir et détecter la fraude liée aux loyers impayés. Cela peut inclure des procédures de vérification approfondies auprès du propriétaire. De simples vérifications, telles que la provenance du courriel et du message, un registre et une vérification des paiements effectués et perçus auprès de votre institution financière, peuvent également éviter d’être victime de ce type de fraude qui a fait plusieurs victimes à Drummondville.

Il est important de parler de fraude avec les personnes les plus vulnérables ou les nouveaux locataires. Les personnes âgées, qui connaissent moins les pratiques de sécurité en ligne, sont plus vulnérables, mais les jeunes de 18 à 34 ans sont les plus touchés par les escroqueries bancaires en ligne. Pour de nombreux nouveaux locataires, le piège tendu par les fraudeurs est parfois menaçant et inquiétant. L’empressement ou l’urgence de faire un paiement est souvent la clé utilisée par les fraudeurs.

La sergente Camille Savoie, porte-parole de la Sûreté du Québec, a précisé en entrevue au Vingt55 au moment des premiers cas de fraude à Drummondville qu’il est essentiel de prendre le temps de vérifier les informations reçues par courriel. Par conséquent, il est important de confirmer auprès de sa propre institution bancaire et/ou du propriétaire avant de répondre à ce type de courriel ou de procéder à un virement

La porte-parole de la Sûreté du Québec, tout comme les organismes de prévention de la fraude, invite les citoyens à parler de fraude et de prévention de la fraude avec leurs proches afin de les sensibiliser à ce type de fraude. Elle rappelle que la fraude en ligne est un moyen de plus en plus prisé pour escroquer et voler les personnes vulnérables ou moins bien informées des pièges des fraudeurs.

La sergente Savoie rappelle qu’il faut dénoncer tout type de fraude auprès des autorités et des services de police. La fraude est un crime, il faut la dénoncer à chaque fois, ajoute la sergente Savoie, qui invite également les victimes à signaler les fraudes dont elles sont victimes au Service antifraude du Canada, au 1-888-495-8501.

Une Drummondvilloise est tombée dans le piège le 28 décembre et souhaite que sa mésaventure serve d’avertissement à d’autres @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×