Hommage à Roland Baker

Hommage à Roland Baker
Une dizaine de personnes ont laissé fleurs et offrande sur le balcon de Roland BakerCrédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – La tranquillité est revenue sur l’avenue Plamondon, une semaine après que les policiers aient découvert le corps de Roland Baker gisant, démembré, dans le congélateur de sa demeure de la rue Plamondon à Drummondville.

Sur le pas de la porte de la demeure de l’homme de 60 ans, on retrouve bougies, lampions, fleurs et quelques mots laissés à la mémoire du disparu.

Ces objets commémoratifs contrastent avec le vaste déploiement policier de la semaine dernière qui a brisé la tranquillité du quartier et provoqué l’insomnie de ses résidents.

Une semaine après la macabre découverte, plus rien ne laisse croire qu’un crime d’une telle violence a été commis. La voiture est reculée à sa place, le terrain et la maison bien sont bien entretenus, en fait, seuls les rideaux tirés en plein jour laissent deviner que la maison n’est plus occupée.

Sur une des notes placées en hommage au Néo-Brunswickois, on peut lire « Rest

in peace, Love always, Joanne, Fitz Jennifer, Steve, Jeff », des mots qui s’ajoutent aux témoignages rendus sur les réseaux. Tout indique que le sexagénaire avait une vie réservée. « Il est parti trop vite, relate un voisin qui passait devant la demeure. Je ne peux m’empêcher de penser à ce qui s’est joué dans cette demeure ».

Il n’est pas rare encore une semaine plus tard de voir les voitures ralentir et regarder la maison.

L’enquête se poursuit, les enquêteurs et procureurs au dossier attendent le rapport d’autopsie commandé par le coroner Yvon Garneau pour la suite des choses. L’accusé, Félix Pagé, est toujours incarcéré et reviendra devant les tribunaux le 29 juin.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon