Lettre ouverte : Risque pour la population un pompier s’interroge sur des enjeux de sécurité

Lettre ouverte : Risque pour la population un pompier s’interroge sur des enjeux de sécurité
Incendie à Drummondville - Lettre ouverte : Risque pour la population un pompier s'interroge sur des enjeux de sécurité

LETTRE OUVERTE

Mme la Mairesse,

J’ai écouté attentivement vos réponses aux questions posées lors du conseil de ville du 24 avril 2023, réponses qui sont disponibles via Séances du conseil – Ville de Drummondville, et bien que je sois un pompier de carrière, je demeure dans le néant. Votre aveuglement volontaire me rend totalement incrédule quant à votre volonté de faire de la Ville de Drummondville un milieu de vie sécuritaire pour vos citoyens.

En effet, je me pose souvent ces questions : Et si c’était ma maison qui était en feu, ou bien mes enfants qui étaient coincés dans un véhicule lors d’un accident ou encore mon entreprise qui brûle, entrainant des pertes d’emplois. Qui va me venir en aide et en combien de temps ? Si les pompiers de Drummondville sont déjà occupés sur le territoire de Saint-Majorique, l’Avenir ou Wickham, combien de temps supplémentaire prendront-ils avant de me secourir ? C’est la majorité des pompiers en service de la ville qui quitte alors pour se retrouver en territoire éloigné. Il faut être réaliste, ils ne reviendront pas à temps pour sauver une vie humaine sur le territoire de la Ville de Drummondville, et ce, même si vous effectuer du rappel au travail de d’autres pompiers.  Ce projet de délégation de service incendie ne peut en aucun cas être une équation gagnante-gagnante pour le citoyen de Drummondville.

Vous faites mention que les pompiers de Saint-Hyacinthe, ou ceux des municipalités voisines, pourront venir en aide aux pompiers de Drummondville. Nous savons très bien que ces casernes sont constituées de pompiers qui n’ont même pas de garde interne (sauf pour Saint-Hyacinthe). Et encore là, combien de temps devrais-je survivre pris au piège dans ma maison en feu ? 30 minutes, 45 minutes ?  Soyons réalistes !!! Aucun pompier de ces municipalités ne nous viendra en aide afin d’assumer les sauvetages de vies humaines. Je me permets de vous préciser que pour être en mesure de sauver des vies, le ministère de la sécurité publique considère un délai d’intervention de moins de 5 minutes. J’aimerais que vous preniez le temps d’expliquer à la population pourquoi moins de 10% de votre ville bénéficie de cette protection. J’aimerais également entendre les conseillers des districts éloignés des casernes justifier l’abandon de leurs citoyens. Je vous le réitère, si vous voulez sauver la vie de vos citoyens lors de sinistre, vous devez, Mme la mairesse, donner la chance aux pompiers de Drummondville d’être sur le lieu d’une intervention dans un délai maximal de 5 minutes sur tout le territoire de la Ville.

Vous dites respecter la loi, pourtant, le schéma de couverture de risques incendie de la MRC Drummond est expiré depuis 2016. Quel était le travail des élus dans les comités sur la sécurité incendie pour mettre autant de temps?

Pendant plusieurs années, la Ville de Drummondville a enregistré des surplus budgétaires. Et pourtant, aucun élu n’a jugé bon d’améliorer les chances de survies de ces citoyens en cas d’incendie ou autre sinistre.

Pendant ces mêmes années, la ville a enregistré 17 décès. Ceux-ci représentent une moyenne de décès par incendie 3,3 fois plus élevés à Drummondville que la moyenne provinciale. Un bilan beaucoup moins reluisant que celui des surplus budgétaires. C’est ça le genre de milieu sécuritaire que vous souhaitez pour vos citoyens ? Si les bonnes décisions avaient été prises dès le départ, peut-être qu’aujourd’hui cela vous semblerait moins irréaliste.

Le travail des pompiers est de sauver des vies et de préserver les biens. Le travail des élus est de fournir les infrastructures, les outils, le personnel et les connaissances essentielles à la réalisation de ces deux objectifs afin d’assurer la sécurité des pompiers et de la population. La sécurité ne doit pas avoir de prix à Drummondville, messieurs et mesdames les conseillers.

Pour conclure, j’ajouterais que dans un dossier aussi important, il est nécessaire que vos experts, qui possèdent les connaissances et compétences en matière de sécurité publique, se prononcent sur le sujet. Plus précisément, qu’ils expliquent à la population ce qu’est la norme NFPA 1710 et ce qu’elle exige d’une Ville comme Drummondville. Ceci s’avère d’autant plus pertinent puisque c’est cette même norme qui dicte les temps de réponses et le nombre de pompiers obligatoires lors d’incendie. N’est-il pas ici le cœur du litige des dessertes incendies ainsi que de la protection des vies humaines et matérielles des citoyens de Drummondville ? SVP, répondez à vos familles de Drummondville !!

 

Un pompier Drummondvillois

La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×