Incident impliquant un fardier et un viaduc autoroutier sur l’autoroute 20 près de Drummondville

Incident impliquant un fardier et un viaduc autoroutier sur l’autoroute 20 près de Drummondville
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les viaducs du Centre-du-Québec ont la vie dure, c’est pour le moins un constat préoccupant pour bon nombre d’usagers de la région depuis que le ministère du Transport a procèdé à la démolition du viaduc surplombant l’autoroute 20 à Notre-Dame-du-Bon Conseil en 2019.

© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

En effet, vendredi, un fardier transportant différents matériaux a accroché le tablier du pont surplombant l’autoroute 20 à la hauteur du km 185, l’incident a nécessité les vérifications d’usage par le ministre des Transports qui assure la sécurité et vérification des infrastructures autoroutières.

L’incident a causé peu de dommages et nécessite seulement quelques vérifications d’usage, ont confirmé les autorités à la suite de l’accident. La hauteur du pont n’est pas remise en question dans cet événement sinon que le possible déplacement du chargement sur le fardier en cours de route.

Un deuxième viaduc fait également l’objet de questionnement quant à son état général;

Au cours des dernières années, trois ponts au-dessus du réseau autoroutier ont fait état de chantiers importants en plus de celui du croisement de l’autoroute 20 et de la 55 en 2013, celui de Saint-Cyrille-de-Wendover a été reconstruit en entier et la démolition du viaduc situé à Notre-Dame-du-Bon-Conseil à la sortie 191.

Une augmentation de l’usage des viaducs du 10e Rang comme celui situé au kilomètre 186 a été enregistrée par le ministre du Transport du Québec. Les usagers privés du viaduc de Notre-Dame-du-Bon-Conseil font un usage plus fréquent du viaduc du 10e rang et vraisemblablement, celui du km 186, rapporte le ministère des Transports qui assure que tous les viaducs sont sécuritaires et que leurs inspections régulières systémiques aux deux ans ou lors d’inspections ponctuelles permettent d’assurer la sécurité du réseau routier et autoroutier de la région.

Des incidents plus fréquents impliquant des fardiers

Les camionneurs et conducteurs de fardier sont impliqués à l’occasion dans des accidents similaires à celui de vendredi sur l’ensemble du territoire. Contrairement aux camions plus conventionnels fermés dont la hauteur demeure inchangée du fait de leur conception, les camions plateforme permettant des hauteurs variées, les transporteurs sont responsables de s’assurer de respecter les transports et normes d’arrimages, tout comme les hauteurs libres.

Quand un incident comme celui survenu vendredi sous le viaduc près de Drummondville survient, les inspecteurs évaluent la responsabilité du transporteur et les autorités émettent alors des constats d’infraction si les normes d’arrimages ou permis délivrés qui ne sont pas respectés. De plus, le viaduc fait automatiquement l’objet d’une inspection qui permet d’évaluer sa condition et le risque éventuel. Le ministère des Transports n’hésite pas à fermer un viaduc ou une structure si le moindre doute survient, rappelant que si un viaduc est accessible, c’est qu’il ne représente aucun risque pour les usagers, autant à Drummondville, au Centre-du-Québec, que partout en province.

COVID-19 Des mesures ont été prises par le gouvernement pour limiter la propagation

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon