La découverte de nos plans d’eau – Acquérir son propre kayak, une excellente idée …La chronique plein air de Sara Marquis

La découverte de nos plans d’eau – Acquérir son propre kayak, une excellente idée …La chronique plein air de Sara Marquis
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La découverte de nos plans d’eau en kayak est une activité accessible et elle gagne de nouveaux adeptes chaque année à Drummondville comme partout en province. Que ce soit pour randonner calmement aux abords d’un lac ou pour le thrill de descendre une rivière animée, le kayak est tout indiqué : le type d’embarcation et la technique seront différents, bien sûr… 

La boutique Sportèque Drummondville offre une gamme complète de kayaks, équipements et conseils ici même à Drummondville

Lorsque l’idée d’acquérir son propre kayak mène à l’action de le faire, il y a des questions à se poser. Le choix de l’embarcation est important et ne peut s’improviser, de là l’importance de discuter avec un conseiller qui connaît le sport et ses rouages :

Sur quel(s) type(s) de cours d’eau vais-je en faire? En lac, en rivière, sur les berges, en mer…

Aurai-je à le transporter sur ma voiture?

Vais-je faire des randonnées de plus d’une journée?

Est-ce que je vais pêcher à même mon kayak?

Vais-je pagayer seul ou en duo avec un passager?

Pour le kayakiste enthousiaste qui débute et qui pagaie pour le plaisir ou pour celui plus régulier et aventureux, le choix de la bonne embarcation est à la base de l’investissement! La capacité physique, le budget, le véhicule, le type de plan d’eau, le nombre de sorties, etc. sont tous des aspects qui peuvent influencer le choix.

Il y a plusieurs caractéristiques qui font pencher le poids de la décision lors de l’achat (et même de la location) d’un kayak :

Le kayak de type récréatif;

Le kayak de type touring;

Le kayak de pêche.

Et puis, d’autres questions à répondre : À pagaie ou à pied? « Sit on top » ou « sit in »? En solo ou en tandem?

Chez Sportèque Drummondville, on m’explique que les kayaks récréatifs, comme ceux de la compagnie Perception (Pelican), représentent le type de kayak le plus commun. Ils offrent une meilleure stabilité, ce qui est fort apprécié par la plupart des nouveaux kayakistes, et ils ont un aspect pratique en étant plus courts que les kayaks de randonnée, plus longs et effilés.

Pour essayer et se faire une idée, le kayak récréatif « sitin » est très apprécié, car il est plus large, plus stable. Pour les kayakistes qui s’adonnent régulièrement à des sorties d’une journée, un kayak récréatif combine stabilité, polyvalence et prix abordable, tout en offrant un maximum de plaisir sur l’eau. L’idée de louer un kayak est très bonne et permet à un juste coût d’essayer l’embarcation, la maniabilité, etc.

Si vous privilégiez l’aventure et les cours d’eau à débit énergique, un kayak de randonnée est le côté où doit pencher votre balance. Les kayaks de rando sont généralement plus étroits et plus longs que les kayaks récréatifs.

On a parlé plus tôt de kayak de pêche… Vraiment? OUI !

Il existe et il est équipé de supports pour la canne, ce qui permet de continuer à bouger tout en maintenant la ligne à l’eau. Amis pêcheurs, voici une belle option pour sauver sur l’essence!

Le kayak et la sécurité de base

J’ai un lunch, de l’eau, mon appareil-photo, la crème solaire… j’ai donc besoin de rangement. La plupart des kayaks sont équipés d’écoutilles. D’ailleurs, fait intéressant : l’écoutille aide à la stabilité et à la flottabilité. Super 2 pour 1!

Aussi, la veste de flottaison doit être magasinée et essayée : elle ne doit pas gêner vos mouvements. Une veste qui ne vous va pas et qui est inconfortable sera un fardeau qui ne sera pas porté. Ce n’est pas dans l’écoutille qu’elle doit se trouver… Même si elle est à une longueur de bras, elle sera déjà trop loin si vous avez à vous en servir. Donc : hop! la veste de flottaison portée et attachée. Point barre.

Sans être alarmiste, il faut apprendre à prévoir et ne pas être gêné de le faire. La météo, la santé, un cellulaire à la flotte, une crampe surprise ou devoir porter assistance à autrui font partie des aléas d’une sortie. Alors que certains « incidents » peuvent donner des fous rires et tourner en anecdote, on n’est qu’à 2 lettres de tourner en « accident»…

Ici, au Centre-du-Québec, nous avons plusieurs cours d’eau où pratiquer l’activité du kayak, s’y initier et gagner en assurance. La rivière St-François qui traverse Drummondville en est un bel exemple.

Il y a aussi des lacs et des rivières où apporter sa propre embarcation est l’option. Pour le kayakiste sans kayak, la location est possible grâce à des commerçants locaux, dont La Sportèque. Je vous invite à y aller et à les contacter : le kayak est une activité estivale fort accessible et extraordinaire pour voir autrement notre environnement.

Aussi, il est possible de suivre des cours d’initiation, d’apprendre sur les cours d’eau, les techniques d’escamautage, etc. C’est un monde fascinant et à la portée de tous.

La boutique Sportèque Drummondville offre une gamme complète de kayaks, équipements et conseils ici même à Drummondville

La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon