La mystérieuse plante carnivore proliférera en juin 2024 au Centre-du-Québec !

La mystérieuse plante carnivore proliférera en juin 2024 au Centre-du-Québec !
Mystérieuses carnivores, un attrait touristique à découvrir au 7e jardin thématique du Parc Marie-Victorin © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Kingsey Falls

Il y aura assurément des plantes carnivores au Centre-du-Québec, cette mystérieuse et énigmatique plante carnivore qui fait frémir certains et qui fascine plus d’un, tout comme les amateurs de plantes exotiques. La plante, aux caractéristiques qui font couler beaucoup d’encre et qui gagne en popularité comme plante domestique, fera partie du 7e jardin thématique du Parc Marie Victorin de Kingsey Falls où elles prolifèreront pour le plaisir des petits et grands.

Geneviève Destroismaisons, directrice générale du Parc Marie-Victorin @ Entrevue vidéo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Depuis des générations, les plantes carnivores exercent un charme envoutant ! Même le frère Marie-Victorin, éminent botaniste, s’est laissé captiver par l’une d’elles, la sarracénie pourpre, la décrivant comme sa plante préférée!

En effet, le Vingt55 a assisté à cette importante annonce touristique pour la région Centre-du-Québec. Le parc thématique est instauré à quelques kilomètres de Drummondville, à Kingsey Falls, au centre du Québec. Le Parc Marie-Victorin a annoncé la mise en œuvre du 7e jardin sur les mystérieuses carnivores

Saviez-vous que certaines plantes carnivores ont la capacité de capturer des insectes, mais aussi… des souris! Ce fascinant secret et bien d’autres seront mis en lumière dans le cadre du tout nouveau projet du Parc Marie-Victorin, qui sera inauguré pour la saison estivale 2024.

M, Michel Lavoie Directeur de création chez GSM Projet Mystérieuses carnivores © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Un nouveau jardin : trois univers

Un 7e jardin thématique, Mystérieuses carnivores, sera développé au jardin botanique de Kingsey Falls. Les visiteurs seront invités à explorer un parcours botanique captivant et éducatif, en plongeant dans trois univers distincts : la serre, le circuit extérieur et une exposition dédiée à la culture populaire. 800 plantes seront exposées dans la serre, 4 structures géantes représentant les mécanismes des pièges seront aménagées à l’extérieur alors qu’une exposition permanente présentera une séquence des découvertes scientifiques en plus d’offrir une incursion surprenante dans l’univers de la culture populaire associée à la plante.

Les travaux entamés cet automne se poursuivront jusqu’au printemps prochain en vue de l’ouverture de la 39e saison, le 1er juin 2024. « Ce projet marque un jalon important dans le développement du Parc. Nous lançons la première étape d’un chantier d’envergure qui, d’ici 2025, représentera un investissement total de 13,7 millions de dollars », explique Geneviève Destroismaisons, directrice générale du Parc Marie-Victorin.

Panique botanique

Les familles et la clientèle scolaire pourront, en plus, prendre part à une passionnante quête à travers le nouveau circuit. Panique botanique, le nom donné à cette activité ludique, invitera le visiteur à recueillir des indices disséminés le long du parcours dans le but de résoudre une intrigue. La quête mènera à la résolution d’énigmes, stimulant ainsi la curiosité et l’esprit d’observation du visiteur dans l’espoir de réunir les deux personnages : le botaniste Victor-Marie et sa plante fétiche, Charlie !

M Alain Rayes Député de Richmond Arthabaska © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Un appui concerté

Cette nouvelle survient au moment où le Parc vient de conclure avec succès la saison 2023 ayant accueilli un nombre record de 41 638 visiteurs. Une première depuis l’inauguration du Parc en 1985. « Ce nouveau projet ouvre les portes sur une expérience inusitée et encore plus immersive pour les visiteurs de partout au Québec et de l’international. », ajoute Christian Côté, maire de Kingsey Falls, préfet de la MRC et membre du C.A. de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région.

« Cette annonce est la première de d’autres belles nouvelles. Des projets ayant un ADN bien distinct seront inaugurés successivement d’ici les deux prochaines années », promet la directrice du Parc. Pour assurer son développement, le Parc a pu compter sur la participation des différents paliers de gouvernement et partenaires privés. 48 % du projet sera défrayé par le milieu et le Parc, 30 % par le gouvernement provincial et 22 % par le gouvernement fédéral. « Ces contributions sont la preuve d’un engagement soutenu favorisant l’essor du tourisme ».

Parole de carnivore

« Ma réputation menaçante prend souvent le dessus, mais je préfère être reconnue pour ce que je suis : une véritable merveille de la nature ! » – La Vénus trap

Mystérieuses carnivores : un attrait touristique à découvrir au 7e jardin thématique du Parc Marie-Victorin © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Mystérieuses carnivores : un attrait touristique à découvrir au 7e jardin thématique du Parc Marie-Victorin © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×