La Piaule reçoit 19 700 $ pour le programme d’accompagnement justice-santé mentale

La Piaule reçoit 19 700 $ pour le programme d’accompagnement justice-santé mentale
©Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Au nom de la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Sonia LeBel, le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, annonce que La Piaule du Centre du Québec reçoit une subvention de 19 700 $.

Cette subvention permet au Refuge La Piaule de participer au « Programme d’accompagnement justice-santé mentale » (PAJ-SM) dans le district judiciaire de Drummond.

« Le PAJ-SM consiste à accompagner à travers le processus judiciaire des personnes ayant commis une infraction criminelle et présentant une problématique de santé mentale, explique la directrice générale de La Piaule, Caroline Guérard. Une équipe multidisciplinaire assure un suivi adapté favorisant la réhabilitation de la personne dans la communauté. L’approche a pour but d’éviter ou de réduire la récidive tout en assurant la protection du public. »

« Le Refuge La Piaule est apprécié dans la MRC de Drummond justement pour la qualité de son accompagnement, souligne M. Schneeberger. Il contribue à rétablir les ponts entre des jeunes en difficulté et leur communauté. C’est un organisme de terrain relié à plus d’une vingtaine d’autres organismes avec lesquels il travaille étroitement. Il intervient auprès de personnes de 14 à 30 ans sans les juger. Il privilégie les actions faites avec et par les jeunes afin de leur redonner du pouvoir sur leur vie. »

À l’échelle provinciale, en vertu du Programme d’aide financière pour favoriser l’accès à la justice, le gouvernement accorde 650 000 $ pour 20 projets visant à améliorer la connaissance, la compréhension et l’utilisation du droit ou du système de justice. L’aide est puisée dans le Fonds Accès Justice. Ses revenus proviennent principalement de sommes perçues à la suite d’infractions aux lois pénales québécoises et de l’entente Canada-Québec concernant les mesures québécoises de justice familiale.

Les projets s’adressent à des clientèles variées vivant des enjeux particuliers en matière d’accès à la justice. Ils portent également sur la prévention et le règlement des différends ou offrent à la population des services innovants favorisant l’accessibilité à la justice, notamment grâce à des nouvelles technologies. Leur financement est indispensable pour rapprocher la justice du quotidien des citoyens.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon