La rivière Saint-François rend le corps du pêcheur porté disparu à Drummondville

La rivière Saint-François rend le corps du pêcheur porté disparu à Drummondville
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est un soulagement pour la famille et les proches du pêcheur de 74 ans résident de Drummondville a été retrouvé tôt ce matin. La Sûreté du Québec, assistée du Service incendie de Drummondville, ont pu récupérer le corps du pêcheur de 74 ans porté disparu depuis samedi.

© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

La Sûreté du Québec a mis tous les efforts pour retrouver l’homme disparu

Ce matin, dès que les policiers ont été informés que le corps était  à quelques centaines de pieds du barrage, le policier responsable au poste de la MRC de Drummond a fait fermer le barrage afin d’éviter que le courant n’entraîne le corps plus loin et afin de faciliter la récupération du corps du septuagénaire qui reposait à quelques 200 mètres du rivage par le Service incendie de Drummondville.

Le coroner Yvon Garneau a confirmé l’identité de la victime © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Le coroner Yvon Garreau a été appelé sur place et joint le dossier d’enquête sur le décès du pêcheur, le Coroner Garneau a confirmé l’identité de la victime, il s’agit de Monsieur Wing Hing Lo, 74 ans.

Les policiers du Service d’identité judiciaire et enquêteurs de la MRC de Drummond devront conclure le dossier et enquête. Le coroner Yvon Garneau a demandé qu’une autopsie soit pratiqué sur le défunt au Laboratoire de sciences judicaires et de médecine légal à Montréal afin de déterminer la cause du décès, à savoir si l’homme a succombé à un malaise avant sa chute ou si une blessure traumatique pourrait avoir contribué au décès et à la noyade de la victime

Monsieur Philippe Halo ami de la victime © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Philippe Halo était présent sur la berge au lever du soleil.  ” J’ai aperçu ce qui semblait être une roche à 200 mètres de la berge, rapidement mes doutes se sont dissipés à l’aide de longue vue, .J’ai d’abord reconnu son sifflet et sa veste de pêche. C’est triste et malheureux mais tout comme la famille, nous pouvons cesser de nous inquiéter et tourner la page; il est parti en faisant ce qu’il aimait le plus : la pêche. Je vais garder de bons souvenirs de nos moments de pêche’’, a conclu M. Halo avant de quitter la voix nouée par l’émotion.

La famille a été rapidement informée, selon ce que précise M. Halo, la famille a grandement apprécié la collaboration des policiers qui ont tout mis en œuvre pour tenter de localiser le corps et rendre la victime à la famille.

© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon