Le CCEG obtient une subvention de 202 995 $ pour un nouveau projet de recherche Sur l’attachement chez les couples aînés dans un contexte de proche aidance.

Le CCEG obtient une subvention de 202 995 $ pour un nouveau projet de recherche Sur l’attachement chez les couples aînés dans un contexte de proche aidance.
La subvention accordée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur permettra au Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville de réaliser un nouveau projet de recherche sur l’attachement chez les couples aînés dans un contexte de proche aidance, et ce, à travers l’ensemble du Québec.

DRUMMONDVILLE

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG) du Cégep de Drummondville, un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en pratiques sociales novatrices (PSN), vient d’obtenir une subvention de 202 995 $ qui lui permettra de réaliser un nouveau projet de recherche sur l’attachement chez les couples aînés dans un contexte de proche aidance, et ce, à travers l’ensemble du Québec.

La somme, répartie sur deux ans, provient du Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART) du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Cette recherche partenariale vise à répondre aux besoins des intervenants desservant des couples aînés en contexte de proche aidance afin de les aider à mieux comprendre les besoins de leurs clients et d’ajuster leurs interventions. L’étude sera menée par les chercheuses Carmen Lemelin et Caroline Pelletier, en collaboration avec l’APPUI Centre-du-Québec et l’APPUI Mauricie.

«Grâce à ce projet de recherche, nous tenterons d’identifier et de mieux comprendre le lien d’attachement développé chez les aidants, tout comme d’identifier et de mieux saisir les besoins des proches aidants selon le lien affectif de leur relation, a expliqué la directrice du CCEG, Nathalie Mercier. Nous souhaitons également proposer des pistes d’intervention pouvant répondre aux besoins des proches aidants selon leur style ou leur dimension d’attachement, et créer une trousse pour outiller les intervenants des milieux communautaires.»

Plusieurs organismes pourront ainsi bénéficier de la trousse d’intervention qui découlera de ce projet. Cette recherche novatrice permettra également aux intervenants oeuvrant auprès des ainés proches aidants en couple de se familiariser avec la théorie de l’attachement amoureux et d’identifier chez le proche aidant son style d’attachement, et ce, pour ensuite privilégier certaines interventions en fonction de celui-ci.

«Un algorithme décisionnel les aidera à bien déterminer les interventions à favoriser. Ainsi, les proches aidants pourront bénéficier d’un meilleur accompagnement dans leur rôle auprès de leur conjoint», a précisé la directrice du Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville.

À propos du Cégep de Drummondville

Le Cégep de Drummondville offre de la formation initiale à près de 2500 étudiants inscrits dans sept programmes préuniversitaires et douze programmes techniques menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC). Le collège a développé trois pôles d’excellence qui le distinguent dans le réseau, soit Industrie et commerce, Santé et enjeux sociaux, ainsi qu’Arts, tout en faisant de la réussite et de l’accessibilité les deux valeurs fondamentales de sa mission éducative. Le Cégep chapeaute également le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG),

un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en pratiques sociales novatrices (PSN), seul centre de recherche appliquée en gérontologie de niveau collégial au Canada.

La Formation continue du Cégep de Drummondville propose, par ailleurs, une quinzaine d’attestations d’études collégiales (AEC) visant la réinsertion professionnelle et le développement de compétences à plus de 400 étudiants adultes, sans compter les quelque 1000 participants des ateliers ouverts à la population, de la Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations en entreprises formés annuellement.

Véritable milieu de vie, le collège se veut à l’image de sa communauté : dynamique et résolument tourné vers l’avenir.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment