Le député Schneeberger intervient dans le dossier de la pénurie de préposés aux bénéficiaires

Le député Schneeberger intervient dans le dossier de la pénurie de préposés aux bénéficiaires
Le député Sébastien Schneeberger est intervenu auprès du ministère et du CIUSSSCrédit photo : Courtoisie

DRUMMONDVILLE – Prenant fait et cause pour les préposés et les bénéficiaires des CHSLD, le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, enjoint au ministre de la Santé et des Services sociaux de remédier promptement à la pénurie de personnel. Seulement pour Drummondville, on estime qu’il manque au moins 100 personnes.

Le député a rencontré le président du Syndicat du personnel para-technique, des services auxiliaires et de métiers-CSN : Pascal Bastarache lui a exposé la surcharge de travail des employés et ses conséquences sur les services dans les CHSLD et en particulier au Centre d’hébergement Frederick-Georges-Heriot.

Après être intervenu de vive voix auprès du ministre au nom des bénéficiaires qui subissent des bris et des diminutions de services, Sébastien Schneeberger lui envoie une lettre avec copie au président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

« La situation à Frederick-George-Heriot devient de plus en plus critique, écrit-il au ministre. Il arrive sur certains quarts de travail qu’un préposé ait la responsabilité de 27 résidents, alors que la norme est de 7. Tous les jours, on dénombre des bris dans ce ratio qui doit pourtant être la norme exigée par votre ministère. Cette situation est non seulement inacceptable pour le personnel, mais aussi pour les résidents qui sont en droit d’avoir les soins nécessaires dans leur milieu de vie. »

« C’est pourquoi je demande votre intervention immédiate afin d’aller rapidement, avant le mois de septembre, avec la formation intensive des préposés pour lesquels une reconnaissance des acquis est possible. Il faut envoyer un message fort, d’abord aux résidents et à leur famille que la situation est prise au sérieux par le gouvernement du Québec, puis aux préposés aux bénéficiaires, qui sont carrément à bout de souffle avec ces bris quotidiens », conclut le député.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon