Politique d’hébergement et de soins et services de longue durée – Le Parti Québécois et Québec solidaire demandent des efforts supplémentaires pour les aînés

Politique d’hébergement et de soins et services de longue durée – Le Parti Québécois et Québec solidaire demandent des efforts supplémentaires pour les aînés
© Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Ayant pris connaissance de la Politique d’hébergement et de soins et services de longue durée, dévoilée la semaine dernière par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, la députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois pour les aînés, Lorraine Richard, avoue être restée sur sa faim. À ses yeux, la Politique omet nombre d’enjeux pourtant cruciaux pour la santé et la sécurité des aînés.

La Politique d’hébergement et de soins et services de longue durée rate la cible à plusieurs égards, selon le Parti Québécois :

Les aînés vivant à domicile sont laissés pour compte;

Les ratios professionnels en soins/patients ne sont pas clairement établis;

On devra encore attendre pour que soit déposé un projet de loi visant à lutter contre la maltraitance.

« Soyons clairs : je ne remets pas en question la bonne volonté de la ministre Blais; je doute, cependant, des moyens d’action et de la latitude dont elle dispose pour véritablement améliorer le sort des aînés du Québec. » C’est en ces termes que s’est d’abord exprimée la députée de Duplessis.

Celle-ci souligne que la Politique comporte trois grandes lacunes, la première étant qu’elle ne tient à peu près pas compte des personnes âgées re résidant pas en centre d’hébergement. « On parle des CHSLD, des RPA, mais très peu, voire pas du tout, des soins et des services offerts à domicile. C’est une omission importante, alors que 80 % des aînés du Québec ne vivent pas en résidence, et qu’on sait qu’une large majorité de personnes souhaitent vivre chez elles le plus longtemps possible », a-t-elle plaidé.

Puis, il faut vraiment agir sur le nombre de patients pouvant être pris en charge par chaque préposé, un enjeu que la PHSSLD n’aborde pas. « On ne connaît pas les objectifs en cette matière. Bien sûr, on entend parler de l’importance, mais aucunement de la façon dont on va retenir le personnel ni de comment on va s’y prendre pour attirer la relève », a ajouté Lorraine Richard.

Enfin, la députée de Duplessis déplore le délai quant au dépôt d’un éventuel projet de loi sur la maltraitance. « Ça fait des années que nous entendons des histoires d’horreur, que nous savons que les aînés vivent de la maltraitance en hébergement. Après plus de deux ans en poste, le gouvernement de la CAQ nous apprend que la ministre va attendre à l’automne pour déposer son projet de loi. Avec un sujet aussi important, pourtant, il y a vraiment urgence d’agir », se désole-t-elle.

« La tenue d’une enquête publique et indépendante sur la façon dont le gouvernement a géré la pandémie de COVID-19 demeure par ailleurs essentielle si nous voulons faire toute la lumière sur ce qui s’est passé dans les RPA et les CHSLD, et agir pour le mieux-être ainsi que le mieux-vivre des aînés. Nous devons être capables de connaître les causes des problèmes, et tout mettre en œuvre pour les corriger rapidement. Nous le devons aux aînés et à leurs proches », a conclu Lorraine Richard.

De son coté Catherine Dorion, députée de Québec solidaire responsable du dossier des aînés et des proches aidants, demande à la ministre Blais de mettre en place une série de mesures pour permettre à ces personnes de continuer à bouger et à obtenir une stimulation cognitive le plus longtemps possible.

demande  à la ministre Blais de mettre en place une série de mesures pour permettre à ces personnes de continuer à bouger et à obtenir une stimulation cognitive le plus longtemps possible.

« On le sait,  le confinement et l’isolement ont entraîné une augmentation de la sédentarité dans la population en général, mais encore plus chez les personnes âgées. Pour elles, la baisse d’activité physique et la sous-stimulation sociale peuvent être très lourdes de conséquences et entraîner des pertes cognitives et physiques désastreuses. On peut penser notamment aux personnes atteintes d’Alzheimer pour qui la stimulation cognitive est absolument primordiale pour éviter que leur état se détériore à une vitesse démesurée, comme on l’a vu dans la dernière année », affirme Catherine Dorion.

La députée solidaire demande notamment à la ministre Blais de débloquer des fonds pour créer des escouades de professionnels de la santé composées d’ergothérapeutes, de physiothérapeutes, de kinésiologues, et de travailleuses sociales pour contrer le déconditionnement cognitif et physique des aînés, tant à domicile que dans les CHSLD, les hôpitaux ou les RPA.

« On ne peut pas niaiser avec la santé de ces personnes vulnérables, ça prend absolument des professionnels qualifiés pour planifier les activités de conditionnement physique, social et cognitif. À cet âge, la santé est fragile et chaque geste compte », ajoute la députée.

Elle est également d’avis que des ententes spéciales doivent être conclues avec des organismes communautaires qui ont une grande expertise terrain pour venir en aide à ces personnes et leur offrir les ressources nécessaires pour bouger de manière sécuritaire.

De son coté la députée de Québec solidaire responsable du dossier des aînés et des proches aidants, Catherine Dorion, demande à la ministre Blais de mettre en place une série de mesures pour permettre à ces personnes de continuer à bouger et à obtenir une stimulation cognitive le plus longtemps possible.

« Des étudiants en santé-services sociaux et en médecine pourraient même être mis à contribution. Il n’y a aucune raison de ne pas le faire. Il est grand temps que la ministre Blais prouve aux aînés qu’elle est prête à se battre pour assurer leur bien-être, et ça passe notamment par la demande que nous lui soumettons aujourd’hui », conclut la députée de Taschereau.

Le Centre d’écoute et de prévention suicide Drummond partenaire Vingt55

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon