Les collectes de sang ont lieu malgré la grève d’un syndicat d’Héma-Québec

Les collectes de sang ont lieu malgré la grève d’un syndicat d’Héma-Québec
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Héma-Québec lance un appel aux donneurs de sang afin qu’ils se présentent à leur rendez-vous à Drummondville ou sur les différents sites de collecte lors de la journée de grève qu’exerce localement un syndicat d’Héma-Québec, affilié au Syndicat du personnel infirmier d’Héma-Québec (CSQ-SPI).

Contrairement à ce que prétend un communiqué syndical, Héma-Québec rappelle que toutes les collectes de sang prévues sont maintenues autant à Drummondville que sur l’ensemble du territoire du Québec, en vertu des services essentiels et qu’il faut 1000 dons par jour pour répondre aux besoins des centres hospitaliers.

Héma-Québec souligne que des rencontres de négociation se poursuivent en mode actif, la plus récente ce lundi 4 juillet. « Dans les dernières semaines, l’employeur a proposé au SPI-CSQ de procéder à des négociations en mode accéléré en vue d’atteindre une entente avant l’été. Cette proposition a été refusée par le SPI-CSQ, contrairement à tous les autres syndicats, dont celui des infirmières de Québec. L’employeur a présenté des offres comparables à celles du réseau de la santé. Les infirmières de Québec, affiliées à un autre syndicat, ont d’ailleurs accepté, à l’unanimité, la proposition de l’employeur à la suite d’une entente de principe intervenue le 23 juin », indique Roselyne Zombecki, vice-présidente Culture, personnes et leadership.

Héma-Québec tient par ailleurs à préciser que les donneurs sont notamment attendus aux collectes de sang qui se déroulent chaque jour au Québec. L’organisation rappelle que sa mission critique et essentielle est de fournir des produits sanguins de qualité et en quantité suffisante aux malades du Québec. Dans cet esprit, il importe que les collectes soient parfaitement accessibles aux donneurs de sang, selon les modalités prévues en vertu des services essentiels, dont l’interruption peut mettre en danger la santé ou la sécurité de la population. Héma-Québec assure qu’elle prendra toutes les mesures pour éviter des impacts défavorables sur la réserve collective de sang qui pourraient mettre en péril la vie des receveurs.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon