Mandat de grève du Syndicat des chargés de cours de L’UQTR – La direction demeure confiante de parvenir à une entente

Mandat de grève du Syndicat des chargés de cours de L’UQTR – La direction demeure confiante de parvenir à une entente
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La direction de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) prend acte du mandat de moyens de pression pouvant mener à la grève, qui a été récemment obtenu par le Syndicat des chargés de cours en assemblée générale. Elle reconnaît également le recours à la grève comme un moyen occasionnellement utilisé durant des négociations de convention collective par les syndicats afin d’essayer d’établir un rapport de force

Devant une convention collective des chargés de cours est échue depuis le printemps 2020, les chargés de cours de l’UQTR ont voté à 92% en faveur de moyens de pression en fin de semaine.

Les employés et des chargés de cours demandent une plus grande reconnaissance de la part de l’employeur. Selon le syndicat, la direction ne traite pas les professeurs et les chargés de cours avec autant de considération. Cet automne, les représentants syndicaux donnaient l’exemple du campus de Drummondville où on n’a pas prévu de locaux pour les rencontres des chargés de cours avec les d’étudiants. Leur tâche a considérablement augmenté aussi au cours des dernières années avec plus de demandes de besoins spécifiques de la part des étudiants.

La direction de L’UQTR prend acte et demeure confiante de parvenir à une entente

De nombreuses rencontres de travail sont à l’horaire au cours des prochaines semaines et l’UQTR entend continuer à s’investir pleinement dans le processus menant à une entente négociée, dans le cadre d’une négociation raisonnée et de discussions franches et ouvertes menées sur la base des enjeux. À cet égard, la direction de l’UQTR réitère sa pleine et entière confiance envers le processus actuel de négociation mené en présence du conciliateur désigné par le ministère du Travail.

Outre la négociation, l’UQTR déploie actuellement ses énergies afin de permettre dans les meilleurs délais la reprise des activités en présence sur ses campus et ainsi donner l’occasion aux étudiants de sortir de leur isolement et de profiter pleinement de l’environnement hautement riche et stimulant qu’offre le milieu universitaire. Cette reprise des activités en présence suivant tous les efforts et sacrifices consentis par les étudiants, les enseignants et les autres membres de la communauté universitaire au cours des deux dernières années est hautement souhaitée et méritée.

Le syndicat qui représente 900 chargés de cours à l’UQTR sur les campus de Trois-Rivières, Drummondville et Québec détient maintenant un mandat de grève , mandat de grève qui sera déclenché au moment jugé opportun selon le syndicat.

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55

Espace vidéo partenaire vingt55 

Nul doute, selon la direction de l’UQTR, que la conclusion prochaine d’une entente avec le Syndicat des chargés de cours sera bénéfique pour l’ensemble des étudiants, des enseignants et des employés qui entrevoient le retour des activités en présentiel avec beaucoup d’espoir.

Par ailleurs, l’UQTR n’accordera pas d’entrevue et ne fera aucun autre commentaire sur le sujet pour le moment afin de se concentrer sur le processus de négociation en cours et sur sa mission.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon