Mario Sévigny et Serge Beaulieu annoncent officiellement leur candidature aux élections municipales de Drummondville

Mario Sévigny et Serge Beaulieu annoncent officiellement leur candidature aux élections municipales de Drummondville
Mario Sévigny candidat district 10 , Alain Carrier maire de Drummondville et Serge Beaulieu candidat district 12 © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Deux nouveaux candidats, Mario Sévigny et Serge Beaulieu, se sont présentés en point de presse en présence du Maire Alain Carrier, les deux candidats brigueront respectivement le district 10 ainsi que le district 12 lors des élections municipales de novembre 2021.

Mario Sévigny, qui se porte candidat dans le district 10 à Drummondville © Entrevue vidéo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

En effet, c’est lors d’un point de presse que M. Mario Sévigny a annoncé qu’il se présente comme conseiller municipal dans le district 10, tandis que M. Serge Beaulieu, également présent, a annoncé son intention de se porter candidat dans le district 12, à Drummondville.

« C’est à la suite d’une réflexion sérieuse sur mon implication potentielle pour faire ma part dans l’évolution de notre belle ville, qui a besoin de toute évidence d’encore un peu d’amour, que j’ai décidé de faire le saut en politique municipale »a expliqué Mario Sévigny.

« J’ai pris ma retraite de l’enseignement après une carrière bien remplie de trente-six ans de bonheur, où j’ai offert mes talents à des milliers de jeunes de notre MRC, et plus particulièrement dans les vingt dernières années pour les jeunes de la Poudrière. Je me suis longuement impliqué dans la fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec, dont j’ai été président pendant 13 ans pour faire avancer la cause de l’éducation physique au Québec », a-t-il ajouté et précisé en entrevue au Vingt55.

« J’ai toujours été un visionnaire et je suis content d’avoir été un rouage important dans l’augmentation du temps d’éducation physique pour les jeunes au primaire partout au Québec. La santé des jeunes a toujours été une de mes priorités. Elle le sera encore lorsque je serai échevin pour notre belle ville si les citoyens du quartier où j’ai habité plusieurs années, dans le secteur de la rue des Forestiers, me donnent cette opportunité », d’ajouter le nouveau candidat.

« Je suis particulièrement interpellé par la qualité de vie des gens et par la responsabilité d’une ville de mettre à la disposition de ses citoyens des infrastructures adéquates pour favoriser une qualité de vie optimale et une vie active et saine dans chaque secteur de la ville. Il semble qu’il reste tant à faire pour rendre encore plus belle et mieux outillée notre ville », affirme Mario Sévigny.

« Certaines améliorations ont été apportées lors des derniers mois dans les secteurs sud de notre ville. L’arrivée d’une autre école secondaire, la mise à jour du centre Claude-Nault, le développement du secteur de la 55, et plusieurs autres dossiers qui méritent une attention particulière », a-t-il confirmé.

« Je suis une personne qui pose des questions et qui cherche des réponses intelligentes… J’aime l’idée de faire les choses avec une vision réaliste et basée sur le long terme. La pandémie, qui est venue mettre un frein à mes projets de voyage à court terme, m’a conscientisé sur le fait que je pouvais faire encore de belles choses pour notre société, pour notre ville, entre autres. Je m’intéresse particulièrement à la culture et à la pratique saine et sécuritaire d’une grande variété d’activités sportives et récréatives. Les parcs, le développement des infrastructures et la maximisation des rares espaces liés à ces dossiers seront dans mes priorités, tout comme la question de la fluidité du transport dans notre ville. Il faut penser à la qualité de notre environnement et aux changements climatiques qui sont devenus un enjeu incontournable; il ne suffit pas d’en parler, il faut déjà réduire notre pollution collectivement. La notion d’accessibilité, en particulier pour les gens moins nantis, sera également une de mes priorités », s’est engagé M. Sévigny lors du point de presse.

« Une des nombreuses raisons qui font en sorte que je donnerai mon appui à notre maire, Monsieur Carrier, pour la prochaine élection est justement cette importance qu’il accorde à aider les plus démunis et également les organismes qui peuvent rendre leur vie plus intéressante », précise le nouveau candidat questionné sur ce qui a motivé sa décision. « Son côté réaliste et pragmatique lorsqu’il parle de notre avenir collectif m’interpelle. Nous partageons plusieurs valeurs, dont l’honnêteté, le respect et la capacité d’écouter différents points de vue et d’aller au fond des choses. Comme moi, il n’aime pas perdre son temps et faire semblant », a-t-il affirmé. « J’aime aussi cette idée qu’il faut créer la richesse pour la partager. J’appuie donc sa démarche pour rendre des terrains disponibles dans notre ville pour faire du développement afin d’enrichir la ville et, par la suite, de pouvoir dépenser intelligemment ces sommes afin de rendre la vie de nos contribuables plus intéressante. Il faut, bien sûr, s’assurer que ce développement tient d’une vision globale qui sera positive pour notre milieu de vie. Des dossiers, il y en a des tonnes et cela continuera ainsi pour longtemps. Il faut choisir ses chevaux de bataille, comme on dit. La réfection de nos rues me semble un dossier majeur sur lequel j’appuie le maire dans sa candidature également. Tous les citoyens souhaitent que nos rues soient plus carrossables. Il ne faut pas simplement construire la ville, il faut l’entretenir convenablement. Et il faut éviter de faire des actions qui sont contre-productives. On l’a vu dans le dossier de la rue Lindsay, entre autres », d’expliquer le candidat du district 10.

Des dossiers qui seront priorisés pour le bien de la communauté et des citoyens.

« Je pourrai aussi parler de l’étalement urbain qui est un fait. Les environnementalistes sont dans un premier temps contre l’étalement urbain, car, disent-ils, cela augmente la circulation automobile et la pollution… C’est un problème complexe qui mérite qu’on s’y attarde. La densification urbaine, qui est son contraire, apporte aussi un lot de problèmes de proximité. On a vu les conséquences en temps de pandémie. Il faut donc aborder le problème différemment. Peu de gens riches et peu de jeunes familles rêvent d’aller s’installer au centre-ville », ajoute-t-il.

Des enjeux écologiques importants à prioriser

« C’est une évidence, la ville doit donc constater ce fait et favoriser une meilleure fluidité du trafic urbain causé par cet étalement urbain. Elle doit également proposer des alternatives aux automobiles à moteur traditionnel qui polluent beaucoup. Favoriser véritablement le transport électrique semble de plus en plus évident. La ville peut contribuer à rendre plus accessible ce mode de transport afin de réduire notre empreinte carbone. Nous pouvons également faire des efforts plus centrés sur la disposition de nos déchets et sur la récupération. Comment se fait-il qu’en 2021, les restaurants n’aient pas encore des bacs bruns et verts pour permettre aux gens conscientisés de moins remplir les centres d’enfouissement? Cette question de l’enfouissement, qui est encore dans les mains de la cour et du gouvernement provincial, mérite une réflexion plus globale sur notre production de déchets et sur nos modes de consommation. Les relations entre la ville et le domaine de l’éducation me semblent également une priorité, entre autres, en ce qui a trait au partage des coûts et à l’utilisation commune des infrastructures. Il s’agit du même payeur de taxes, après tout, et surtout, il s’agit des mêmes jeunes. Il y a dans ce dossier plusieurs portes à ouvrir afin de mieux gérer nos ressources et d’augmenter l’accessibilité à nos citoyens an regard de nos différentes infrastructures.

Certaines actions de la ville peuvent sans aucun doute permettre de mieux gérer ce dossier.

« Je me présente donc dans le quartier de St-Nicéphore avec l’intention d’écouter les besoins des citoyens qui y habitent et de faire ma part pour la collectivité drummondvilloise également », affirme sans hésitation Mario Sévigny. « Si des gens souhaitent me parler de certaines idées ou problématiques concernant le secteur, je me ferai un plaisir de vous écouter et d’évaluer la pertinence pour moi de mettre une emphase particulière dans mon implication politique sur ces questions.

Un candidat d’expérience, fait valoir Mario Sévigny, retraité de l’éducation qui a été nommé ambassadeur de l’université de Sherbrooke pour sa contribution à la société québécoise.

« Je suis un ancien président de fédération. J’ai également été un directeur de cours du programme national de certification des entraîneurs pendant plusieurs années. Ici, à Drummondville, j’ai été pendant plus de 40 ans entraîneur de soccer, j’ai aussi été entraîneur en football collégial et secondaire. J’ai aussi été impliqué dans le festival mondial et danseur dans la troupe Mackinaw, qui m’a permis à l’époque de découvrir un monde qui m’était inconnu, celui de la culture. Je suis également auteur d’un roman, « La Petite Princesse », un clin d’œil à St-Exupéry; il est devenu best-seller. Je suis également conférencier depuis plus de 20 ans. Je suis une personne qui favorise grandement l’autonomie et les initiatives individuelles qui permettent à chaque citoyen de se réaliser et de faire sa part pour la collectivité. J’ai été représentant au conseil des provinces pour la province de Québec au niveau national dans le domaine de l’éducation physique, du sport, du loisir et de la danse », fait également valoir M. Sévigny.

« J’ai eu le bonheur de diriger plusieurs athlètes et sportifs au cours de ma carrière et j’ai également eu la chance de participer au développement de meilleurs êtres humains par le biais de l’enseignement et du coaching », ajoute-t-il.

« Pour toutes ces raisons, je souhaite apporter ma contribution au développement futur de notre ville et de son secteur sud et je demande humblement à la population du quartier numéro 10 de me donner cette opportunité. Ultérieurement, je prendrai le temps de faire une tournée du secteur pour vous rencontrer. Ce sera un plaisir de vous rencontrer et de vous entendre », conclut Mario Sévigny, candidat du quartier 10 à Drummondville.

Serge Beaulieu se porte candidat dans le district 12 à Drummondville © Photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

M. Serge Beaulieu sera pour sa part candidat au district 12, secteur Saint-Joachim/Saint-Charles

C’est en présence de M. Alain Carrier, maire de Drummondville, et lors du même point de presse que M. Serge Beaulieu a également annoncé son intention de se porter candidat dans le district 12 aux prochaines élections municipales.

Issu d’une famille modeste de Drummondville-Sud, M. Beaulieu possède d’importantes valeurs telles que l’entraide, la détermination, la bienveillance et le respect. Lui-même père de cinq enfants et grand-père de neuf petits-enfants, les valeurs familiales sont pour lui de première importance. Aussi, c’est dans le but de laisser une ville prospère, dynamique et attrayante aux générations futures que M. Beaulieu souhaite mettre ses compétences et ses connaissances au service de la ville de Drummondville à titre de conseiller municipal.

« Que ce soit pour ses implications bénévoles au Drummondville Olympique, où il a agi comme vice-président, pour Centraide, dont il a présidé la campagne de 1995, ou encore pour le Club Kiwanis, où il a fait partie du conseil d’administration pendant dix ans, dont trois à titre de président, tout ce bénévolat a permis à M. Beaulieu de développer une grande sensibilité et une grande compréhension des gens, de même qu’une bonne facilité à identifier les enjeux. Ainsi, les questions liées à la jeunesse et aux sports, de même que les difficultés qu’engendrent la pauvreté et l’isolement social ne lui sont pas étrangères.

Sur le plan professionnel, Serge Beaulieu a d’abord agi pendant quinze ans comme contremaître chez Dominion Textile. Encore aujourd’hui et depuis les trente dernières années, il agit comme conseiller en sécurité financière. En cours de route, il est aussi devenu actionnaire-propriétaire de l’entreprise bien connue « L’Entrepôt de la Lunette » de Drummondville. Au sujet de son important bagage professionnel, M. Beaulieu précise : « Mes compétences sociales, mon vaste réseau de contacts, mon leadership et mes habiletés en finances seront des atouts puissants pour la ville de Drummondville. »

En ce qui concerne plus spécifiquement le district 12, Serge Beaulieu apprécie les installations existantes telles que la promenade Rivia, dont il voudrait poursuivre l’expansion jusqu’à Saint-Joachim-de-Courval. D’autre part, l’amphithéâtre Saint-François, le campus de l’UQTR, la Courvalloise, et d’Arbre en arbre sont autant de belles installations auxquelles M. Beaulieu aimerait contribuer pour une utilisation optimale.

Dans l’immédiat, M Beaulieu souhaite rencontrer les citoyens du district afin de les entendre et de bien comprendre leurs besoins. À cette fin, M. Beaulieu compte déployer tout le temps et l’énergie nécessaires, comme il l’a toujours fait et comme il continuera de le faire après avoir obtenu la confiance des électeurs de Saint-Joachim et de Saint-Charles.

Pour sa part, M. Carrier, maire de Drummondville, s’est dit choyé de pouvoir compter sur un candidat tel que Serge Beaulieu dans ses rangs : « M. Beaulieu est une personne d’une grande expérience dont les valeurs humaines sont à la hauteur de l’homme qu’il est », a-t-il ajouté.

« Mon association avec Alain Carrier m’est apparue comme une évidence, puisque nous partageons l’idéologie d’une ville plus prospère, plus attrayante pour les nouvelles industries et où mes petits-enfants pourront grandir avec fierté et avec un sentiment d’appartenance profond », a conclu M. Serge Beaulieu, candidat du district 12.

Mario Sévigny candidat district 10 , Alain Carrier maire de Drummondville et Serge Beaulieu candidat district 12 © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Video

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon