Nager pour Survivre – Le Réseau aquatique Drummondville annonce la reprise du programme de la Société de sauvetage à Drummondville

Nager pour Survivre – Le Réseau aquatique Drummondville annonce la reprise du programme de la Société de sauvetage à Drummondville
Nager pour Survivre © Crédit photo Réseau aquatique Drummondville. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le Réseau aquatique Drummondville est plus que fier d’annoncer officiellement la reprise du programme Nager pour Survivre de la Société de sauvetage offert à l’ensemble des élèves de 3e année provenant du Centre de services scolaire des Chênes, des écoles anglophones et des écoles privées du territoire drummondvillois. 

La pandémie ayant affecté plusieurs milieux, dont celui du secteur aquatique, le Réseau aquatique Drummondville n’avait pas eu d’autres choix que de suspendre le programme en mars 2020.

La prévention de la noyade a toujours été au cœur de la mission du Réseau aquatique Drummondville, dont le rêve serait que tous les enfants de 8 ans savent nager. Le RAD n’a donc pas hésité à faire revivre le programme dans sa région depuis que les indications de la Santé publique l’ont permis.

Depuis le 17 septembre 2021 et ce, jusqu’au 3 juin 2022, plus de 1000 élèves de 3e année passeront à l’Aqua complexe et à la piscine du Centre afin d’évaluer leurs habiletés aquatiques à travers trois objectifs précis visant à réduire les risques de noyade, soit entrer dans l’eau par roulade, nager sur place pendant 1 minute et nager sur une distance de 50 mètres.

« La Société de sauvetage se réjouit de la reprise du programme Nager pour survivre à Drummondville. L’absence des cours de natation durant la dernière année en raison de la pandémie accentue la vulnérabilité des enfants en cas de chute accidentelle en eau profonde. Nager pour survivre leur permettra donc d’assimiler quelques notions de base en plus de leur donner l’envie de poursuivre avec des cours de natation. », explique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage. 

« En plus de jouer un rôle clé dans la prévention de la noyade, Nager pour survivre favorise l’estime de soi et permet aux enfants de bouger. C’est donc une excellente nouvelle pour les enfants de Drummondville ! », de renchérir Sylvie Bernier, marraine d’honneur du programme Nager pour survivre.

Le Réseau aquatique Drummondville est le premier à travers le Québec à avoir instauré en 2016 le programme NPS pour tous les élèves de 3e année de son territoire. Voyant qu’un trop grand pourcentage d’élèves ne réussissaient pas le programme, il était nécessaire de le rendre accessible le plus possible.

En juillet 2020, Mme Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, annonçait un investissement de 2,5M$ pour prévenir les noyades au Québec à travers la tenue du programme Nager pour Survivre et Nager pour Survivre+. Cet investissement vise à défrayer les coûts relatifs à l’engagement des moniteurs et des sauveteurs ainsi qu’à la location des piscines et du transport des élèves pour leur activité en piscine.1 Outre les subventions provinciales, le RAD offre une formule clé en main aux écoles question de donner au programme toutes les chances de se réaliser.  Étant donné que le programme est offert à tous les élèves de 3e année, le RAD est fier de mentionner qu’aucun frais n’est demandé aux parents. De cette manière, tous les élèves peuvent y participer, peu importe la condition financière de leurs parents.

Il va de soi que l’implication des écoles, particulièrement des enseignants, aide grandement à faire rayonner ce programme à Drummondville. Le Réseau aquatique tient à les remercier de leur implication dans ce processus rendant les activités possibles grâce à leur accueil lors des visites en classe et en piscine.

En plus des trois leçons en piscine, le RAD offre aussi une année de baignade libre. Chaque enfant ayant participé au programme Nager pour Survivre recevra dès la fin octobre une carte d’admission gratuite aux piscines libres valide jusqu’en juin 2022.  Le but est bel et bien d’amener l’enfant à continuer la poursuite de ses acquis en piscine tout en s’amusant. Rappelons que dès l’âge de 8 ans, les enfants peuvent fréquenter les installations aquatiques sans être accompagnés d’un parent. C’est donc une raison de plus de sensibiliser les parents à l’importance de réussir la norme Nager pour Survivre.

Le but du RAD est d’intensifier le message que l’apprentissage de la natation est essentiel si l’on veut prévenir la noyade.  Les enfants de 8 ans sont la cible et les outils qui gravitent autour du projet drummondvillois sont les exemples que le RAD fait tout en son possible pour que les enfants développent leurs habiletés de nage en toute sécurité.  Évidemment, l’enfant qui réussit pourra avoir accès à l’offre de cours de natation de la Croix-Rouge qui développe davantage les compétences aquatiques en intégrant divers styles de nage, techniques de sécurité aquatique et des défis d’endurance physique… Et qui sait peut-être un jour devenir sauveteur!

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon