Opinion – Des changements climatiques, ici et maintenant

Opinion – Des changements climatiques, ici et maintenant
John Husk

Né à Drummondville en 1981, John Husk est marié et père d’une fille. Il est de la septième génération de la famille Husk, une des familles souches de Drummondville installées ici en 1815. Très engagé dans le domaine de l’environnement, John Husk fait partie des conseillers municipaux de la Ville de Drummondville depuis 2009. Il est actuellement conseiller du district 5.  Le district 5 est synonyme de qualité de vie. Basé sur les principes d’une collectivité durable, c’est un milieu de vie complet et équilibré. On y favorise la vie de quartier, des rues à l’échelle humaine, l’activité physique, les services de proximité et la protection de l’environnement.

Responsabilités:

– Président du Comité gestion des infrastructures et du territoire.
– Président du Chantier sur le développement d’un plan de mobilité durable et le transport actif et collectif.
– Délégué à l’environnement.
– Membre du Comité de sécurité publique.
– Membre du Comité de gestion des matières résiduelles.
– Membre du COGESAF.
– Représentant élu du Comité de vigilance du site d’enfouissement.

DRUMMONDVILLE

Il y a une quinzaine d’années, je ne connaissais rien aux changements climatiques. Cela a changé quand nous avons eu notre fille et que le documentaire Une vérité qui dérange est sorti. J’ai eu un déclic, j’ai pris conscience de ce que cela impliquait pour ma famille et ma communauté et j’ai changé mes habitudes, graduellement.

Je vous raconte ceci parce qu’aujourd’hui les changements climatiques sont devenus un sujet incontournable et qu’il faut, tous et chacun, agir.

Pourquoi? Parce qu’il s’agit d’un «réchauffement», mais ce qu’il cause ce sont des dérèglements, tant au plan social, économique, qu’environnemental.

Il ne s’agit pas ici non plus d’un vague problème à l’échelle mondiale qui ne nous concerne pas comme Drummondvillois: les impacts des changements climatiques se font déjà sentir chez nous, ici et maintenant.

Au cours de la dernière année, nous avons été affectés par des inondations reliées à la rivière St-François en plein cœur du mois de janvier.

L’été, nous avons vécu plusieurs vagues de chaleur accablante consécutives qui ont même malheureusement causé deux décès dans notre région.

Cet hiver, nous vivons des soubresauts de température qui occasionnent plusieurs inconvénients comme une usure prématurée de nos rues, plus de difficulté à faire l’entretien hivernal et l’accumulation de glace.

S’ajoutent à cela les pluies diluviennes qui se produisent plus fréquemment depuis quelques années et qui causent des refoulements d’égouts.

Il ne s’agit pas ici de caprices de la météo qui arrivent par hasard et qui ne risquent pas de se reproduire de sitôt, bien au contraire.

Il devient donc très important de prendre conscience dès maintenant des impacts des changements climatiques, un problème qui nous concerne tous, et d’agir en conséquence.

Il est vrai que penser à ce problème rend inconfortable et on peut se sentir pris au dépourvu.

C’est une réaction instinctive normale et compréhensible devant cette situation difficile à saisir.

La bonne nouvelle, c’est que des solutions accessibles à tous existent et il y a chaque jour des opportunités pour passer concrètement à l’action via des moyens qui améliorent votre bonheur personnel, celui de votre famille, vos enfants et notre communauté.

Quelques suggestions: se déplacer lorsque possible à pied, à vélo, en transport en commun ou en covoiturage, manger quelques repas végétariens chaque semaine ou acheter des produits et services locaux.

Rendez-vous également service par un geste simple: si ce n’est pas déjà fait, débranchez vos gouttières du drain de fondation de votre résidence pour réduire le risque d’un refoulement d’égout lors d’une pluie diluvienne, évitant ainsi un stress important. Les impacts des changements climatiques sont déjà concrets, chez nous à Drummondville.

Mais nous pouvons tous et chacun agir concrètement tout en améliorant notre bonheur personnel, celui de nos proches et de notre communauté.

J’en appelle à la responsabilité individuelle de chacune et chacun ainsi qu’à notre fierté et notre appartenance à notre milieu de vie.

John Husk 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment