Pénurie de places en garderie – Québec annonce la mise en place de garderies temporaires

Pénurie de places en garderie – Québec annonce la mise en place de garderies temporaires
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

QUÉBEC

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a procédé aujourd’hui à l’inauguration officielle d’une première installation temporaire de 26 places au Québec. Le ministre Mathieu Lacombe confirme ainsi sa volonté de rendre accessibles plus rapidement des places en services de garde pour les familles de partout au Québec.

Il s’agit essentiellement d’installer les enfants dans des locaux d’une municipalité, et ce, pour une durée indéterminée, en attendant qu’un projet de construction ou d’agrandissement d’un Centre de la petite enfance (CPE) soit réalisé et prêt à les accueillir.

En annonçant cette solution à l’importante pénurie de places à offrir dans les services de garde, lundi, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, lors de l’inauguration d’un premier temporaire du CPE de la Baie, s’est bien défendu de préconiser un système à deux vitesses pour les enfants: soit ceux qui ont droit actuellement aux meilleurs services dans un CPE et ceux qui devront patienter, en se contentant durant un certain temps non défini d’une garderie aux critères revus à la baisse.

La liste d’attente pour une place atteint plus de 51 000 noms dans la province, une situation qui incite dons le ministre de la Famille «à penser en dehors de la boîte, innover et se montrer flexible », pour trouver des solutions permettant d’offrir des places en garderie à très court terme. ‘’ il faut trouver une nouvelle façon de faire les choses a-t-il ajouté. ‘’Chaque situation sera jugée et étudiée au cas par cas’’ a-t-il précisé sur la notion temporaire des ce type d’installation.

Cette nouvelle approche annoncée aujourd’hui est le fruit d’un travail de collaboration avec l’AQCPE. Elle sera bénéfique pour l’ensemble des CPE, dont les places sont en voie d’être créées. Les gestionnaires pourront ainsi travailler en partenariat avec leur milieu afin d’offrir des places temporaires en attendant la fin des travaux de l’installation permanente.

« Il est primordial d’agir rapidement pour offrir de nouvelles places dans nos services de garde éducatifs à l’enfance. L’annonce d’aujourd’hui est un autre exemple de solution innovante. Dans les dernières semaines, j’ai dit très clairement que nous devions penser différemment pour offrir des places plus rapidement à nos enfants. Je lance donc un message clair à tous les gestionnaires de CPE ayant un projet en développement qui connaîtrait présentement des retards ou qui serait aux premières étapes de sa réalisation; il est possible d’offrir des places temporaires en travaillant avec votre milieu pour que les familles de votre région puissent en bénéficier plus rapidement. Nous avons le devoir de le faire, pour le bien de nos tout-petits et de leurs parents. »  – Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Les CPE qui souhaitent offrir des places temporaires devront respecter des critères précis établis par le ministère de la Famille :

Seules les places attribuées dans le cadre d’un appel de projets peuvent être créées dans une installation temporaire;

Les locaux devront être dotés d’un mécanisme permettant d’en contrôler l’accès en tout temps durant les heures de prestation des services;

Les locaux devront être conformes aux normes d’incendie;

Les locaux devront être dotés d’équipements sanitaires adéquats;

Le montant des travaux doit être inférieur à 50 000 $.

La FQM salue l’ouverture du ministre de la Famille à faciliter le partenariat avec les municipalités

La Fédération québécoise des municipalités souligne l’ouverture du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe qui a accepté la main tendue par les municipalités pour faciliter les partenariats permettant la mise en place rapide de nouvelles places en service de garde.

« Au nom de la FQM, je tiens à féliciter la municipalité de Bonaventure et le CPE de la Baie pour avoir élaboré une solution innovante qui répond à des besoins immédiats. Il s’agit d’une première initiative qui en inspirera certainement plusieurs autres. L’urgence de la situation recommande de réfléchir différemment. Le milieu municipal est prêt! », a soutenu M. Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.

La FQM souhaite que des projets en dehors des places attribuées puissent également être acceptés dans le cadre de cette nouvelle solution impliquant les municipalités.

« Rappelons que c’est plus de 17 000 places qui ont été déposées dans le cadre de l’appel à projets qui offrait 4 359 nouvelles places. La FQM recommande que la délivrance de permis soit facilitée pour les projets soutenus par la communauté et la municipalité. Ces permis devraient être délivrés en dehors des appels de projets qui ne suivent pas l’évolution des besoins. Le ministre de la Famille trouvera auprès des membres de la Fédération des partenaires soucieux de mettre de l’avant des solutions flexibles », a ajouté Mme Claire Bolduc, présidente de la commission permanente sur le développement social, les institutions et la démocratie de la FQM et préfète de la MRC de Témiscamingue.

30 ans à offrir de meilleurs lendemains à Drummondville. …Continuons ensemble à soulager la faim !

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon