Prendre la route avec une voiture non déblayée – plus qu’un simple ”Fait d’hiver – un risque bien réel

Prendre la route avec une voiture non déblayée – plus qu’un simple ”Fait d’hiver – un risque bien réel
Interception SQ © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Sûreté du Québec a émis plus de 950 constats d’infraction, soit 969 en 2019, sur le territoire de la SQ pour des conducteurs pris en défaut circulant avec des voitures partiellement déneigées comme ici, cette semaine à Drummondville, alors qu’une conductrice circulait avec une voiture partiellement déneigée sur le boulevard Saint-Joseph.

Interception SQ © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Ce qui semble être un banal ‘’Fait-d’hiver’’ peut avoir des conséquences graves

La Sûreté du Québec rappelle que les policiers interviennent souvent sur les lieux d’accidents causés par des conducteurs pressés qui ne déblaient que partiellement leurs véhicules après une averse de neige ou de verglas, et qui sont pris en défaut. Le Vingt55 a été témoin d’une interception, comme celle de la semaine dernière à Drummondville où une automobiliste voyait à peine par la vitre arrière le policier qui tentait de l’intercepter. La conductrice fautive a été interceptée par un agent qui a invité la conductrice fautive à déblayer son véhicule sur-le-champ; cette dernière a dû s’exécuter avec le balai à neige dont elle disposait dans sa voiture.

Un risque important et grave pour les autres usagers de la route

En plus de représenter un risque sur la route pour les autres usagers, une vitre arrière ou latérale mal dégagée ne permet pas de conduire un véhicule de façon sécuritaire et demeure également une source d’accident qui finit par coûter cher à l’ensemble des usagers de la route –  un risque bien inutile et facilement évitable.

Espace fier partenaire Vingt55 : Mikes Drummondville, commander en ligne ici

L’événement ‘Créez votre Duetto’ est de retour chez Mikes à Drummondville !

Conduire une voiture et prendre la route – une responsabilité importante

 « Une plaque de neige ou de glace qui se détache de la toiture d’une voiture et qui, à 100/km, percute le pare-brise d’un véhicule qui suit derrière, devient un projectile qui peut causer des blessures graves”, rappelle Marie-Michèle Moore, porte-parole de la Sûreté du Québec. Celle-ci rappelle d’ailleurs les infractions présentes au Code de la sécurité routière et appliquées par les policiers, qui n’hésitent pas à sévir en cas d’infraction.

498.1. Nul ne peut circuler avec un véhicule couvert de neige, de glace ou de toute autre matière pouvant s’en détacher et susceptible de présenter un danger pour les usagers de la route. De plus,

281.1. La personne qui conduit un véhicule routier dont les phares, les feux ou les réflecteurs ne sont pas conformes aux exigences du deuxième alinéa de l’article 237 ou dont le pare-brise et les vitres ne sont pas libres de toute matière pouvant nuire à la visibilité du conducteur commet une infraction et est passible d’une amende de 100 $ à 200.

Un conducteur qui omet de déblayer la neige sur le toit de sa voiture peut écoper d’une amende, bien sûr, mais il va de la responsabilité du conducteur d’agir de façon responsable et de la sécurité envers les autres usagers et citoyens avant de prendre la route, fait valoir l’agente Moore

Grâce à votre-emploi.ca, trouvez des opportunités d’emplois et de carrières !
Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon