Procès du Dr Vincent Simard, les deux présumées victimes d’agression sexuelle témoignent

Procès du Dr Vincent Simard, les deux présumées victimes d’agression sexuelle témoignent
Procès du Dr Vincent Simard © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le procès du Dr Vincent Simard qui fait face à quatre (4) chefs d’accusation à caractère sexuel contre deux présumées victimes s’est poursuivi aujourd’hui au palais de justice de Drummondville avec le témoignage des deux plaignants dans cette affaire.

Les témoignages se poursuivent toujours en vidéo-conférence dans une pièce attenante du palais de justice afin d’éviter aux plaignants de se retrouver à la barre des témoins en présence de l’accusé.

L’ordonnance de non-publication est toujours maintenue dans ce dossier afin de protéger l’identité des deux présumées victimes.

C’est dans un tribunal rempli que les témoignages se sont poursuivis aujourd’hui au deuxième jour de procès. Les familles des présumées victimes bien présentes afin de soutenir les deux plaignants sont également soutenues par le CAVAC. Du côté de l’accusé, le Dr Simard, famille, proches et amis sont également venus remplir une partie de la salle d’audience en guise d’appui.

Des témoignages menés avec aplomb.

Le témoignage de la première victime alléguée s’est poursuivi en avant-midi, toujours interrogée par Me Vicky Smith sur les événements qui se seraient déroulées à Drummondville entre décembre 2014 et juillet 2017. Me Smith a porté ses questions sur le mode de vie et les liens entretenus avec l’accusé, les deux plaignants et la famille, ainsi que les gestes et circonstances reliés aux gestes à caractère sexuel reprochés au Dr Simard.

La deuxième présumée victime a également été interrogée et contre-interrogée par l’avocat de la défense, Me Marc-Antoine Carette. C’est avec aplomb que les deux jeunes hommes ont répondu des gestes allégués, devant par moment préciser les gestes et circonstances des événements entourant les contacts sexuels allégués qui se seraient déroulés essentiellement lors de périodes de massage ou événements isolés.

Les contre-interrogatoires ont débuté pour les deux présumées victimes

La procureure de la Couronne a cédé sa place aux contre-interrogatoires menés par Me Carette. Me Carette a tenté à plusieurs reprises d’établir des contradictions dans les événement et gestes à caractère sexuel reprochés, s’appuyant sur les déclarations faites lors des vidéos interrogations menées lors de la déposition et les réponses fournies lors de l’enquête préliminaire, tentant de relever des contradictions.

Lors de leurs témoignages, les deux présumées victimes ont eu à clarifier et reformuler en replaçant dans les circonstances les événements. Me Marc-Antoine Carette a tenté de miner les témoignages offerts, ce à quoi les deux jeunes ont réussi à répondre avec le même aplomb afin de clarifier certains éléments soulevés par Me Carette.

Le Dr Simard seul sur le banc de la défense

Pour les besoins des témoignages par vidéo-conférence, le Dr Simard suit du banc des avocats de la défense, les interrogatoires et contre-interrogatoires. Écoutant les témoins relater les événements, le Dr Simard est contraint de suivre les échanges seul dans la salle d’audience, griffonnant des notes à l’attention de son avocat, celui-ci a suivi attentivement les témoignages.

Le contre-interrogatoire de la seconde présumée victime se poursuivra demain, mercredi 11 septembre par Me Marc-Antoine Carette. Il n’est pas exclu par l’honorable juge Hélène Fabi que le procès se poursuive quelques jours de plus afin de permettre la clôture du procès.

 

Infos juridiques

Présomption d’innocence

Le Vingt55 rappelle que toute personne accusée au criminel a droit et bénéficie de la présomption d’innocence jusqu’à la décision d’un juge au terme d’un processus judiciaire complet.

Le système pénal canadien repose sur un principe fondamental: toute personne accusée d’avoir commis une infraction est présumée innocente jusqu’à ce que la preuve de sa culpabilité soit établie hors de tout doute raisonnable devant un tribunal.

Comme une personne accusée d’un crime s’expose à de lourdes conséquences, la présomption d’innocence revêt une importance capitale. Ce droit est reconnu à l’article 11d) de la Charte canadienne des droits et libertés. La présomption d’innocence est un droit individuel qui exige que :

L’accusé n’a pas à prouver qu’il est innocent, sa culpabilité doit être établie par le poursuivant, par une preuve hors de tout doute raisonnable.

La charge de le prouver incombe à l’État, au Québec, il s’agit du Directeur des poursuites criminelles et pénales qui agit par l’entremise de ses procureurs aux poursuites criminelles et pénales.

Les poursuites criminelles doivent se dérouler conformément aux procédures légales et à l’équité.

 

Infos juridiques

Le procès

Pendant le procès, le poursuivant et l’avocat de la défense font comparaître des témoins et présentent des preuves et des arguments pour défendre leur cause. Le poursuivant est le premier à prendre la parole et est suivi de l’avocat de la défense. Même s’il y a eu une enquête préliminaire, les témoins devront quand même témoigner lors du procès et peuvent être contre-interrogés sur ce qu’ils disent pendant le procès ou ce qu’ils ont dit pendant l’enquête préliminaire. Le contre-interrogatoire est une façon de vérifier la véracité des affirmations d’un témoin.

Un accusé a le droit de garder le silence. Il n’est pas obligé de présenter des preuves pendant le procès. Si un accusé choisit de présenter des preuves, alors il peut être contre-interrogé par le poursuivant et est obligé de répondre aux questions.

Après que tous les témoins aient été entendus, le poursuivant et l’avocat de la défense présentent leurs plaidoiries finales. Si le poursuivant peut prouver la culpabilité de l’accusé hors de tout doute raisonnable en se fondant sur la preuve, l’accusé sera déclaré coupable. Si la culpabilité de l’accusé ne peut pas être prouvée hors de tout doute raisonnable, il sera acquitté ou déclaré non coupable

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon