Programme d’innovation en cybersécurité du Québec, un projet qui créera 400 emplois payants

Programme d’innovation en cybersécurité du Québec, un projet qui créera 400 emplois payants
Cybersécurité © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

TECHNOLOGIE

Le nouveau gouvernement du Québec verse une contribution financière de 17 M$ à Prompt pour la réalisation d’un projet hautement stratégique en cybersécurité. Créé par l’organisme en partenariat avec des organisations consacrées à la promotion de la cybersécurité telles que In-Sec-M et CyberEco, ce projet vise à rassembler l’écosystème québécois autour de projets de développement technologique.

Cette initiative permettra de saisir des occasions mondiales et de relever des défis considérables en favorisant la réalisation de partenariats entre les grandes entreprises, les PME, les universités et les centres de recherche et de transfert technologique. Avec des investissements totaux de 68 M$, le projet pourrait mener, au cours des cinq prochaines années, à la création de près de 400 emplois très qualifiés et bien rémunérés avec un salaire annuel estimé d’environ 90 000 $. Le premier ministre du Québec, M. François Legault, accompagné du ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe, en a fait l’annonce aujourd’hui à Gatineau.

Le projet a pour objectif de faire croître, de créer ou de retenir des PME qui développent des solutions en cybersécurité, tout en favorisant l’attraction de grandes entreprises. Ce bassin de chercheurs en cybersécurité de classe mondiale profite aux établissements universitaires québécois en renforçant des partenariats avec les industriels. Ainsi, le projet contribuera à maintenir des initiatives innovantes en cybersécurité avec les deux principaux centres d’activité en la matière de Gatineau et de Montréal.

Le projet regroupe cinquante sous-projets présentés par Prompt, quatre grandes entreprises (Deloitte, Desjardins, la Banque Nationale du Canada et Groupe RHEA), onze PME, la Ville de Gatineau, huit universités et centres de recherche publics, un collège ainsi que l’incubateur Galilei, affilié à l’Université Concordia.

Parmi ces initiatives, notons la création d’un service permettant aux entreprises d’assurer la fiabilité des identités numériques de leurs interlocuteurs, la création d’une boîte à outils permettant aux forces de l’ordre d’identifier les cybercriminels à l’aide de l’intelligence artificielle ainsi que des technologies protégeant les citoyens contre les cyberattaques croissantes.

« Aujourd’hui, on est là pour annoncer un investissement important dans un nouveau projet qui va créer de nombreux emplois payants dans plusieurs régions du Québec, dont ici, en Outaouais. On parle d’une aide de 17 millions de dollars qui devrait créer jusqu’à 400 emplois avec des salaires moyens de 90 000 $ par année. Le projet de Prompt va permettre d’appuyer nos chercheurs et nos entrepreneurs pour développer de nouvelles solutions en cybersécurité. On sait que les gouvernements et les entreprises de partout dans le monde ont de plus en plus de besoins en cybersécurité, donc je suis fier de voir qu’on développe une expertise dans ce domaine-là au Québec. » – François Legault, premier ministre du Québec

« Comme ministre responsable de la région, je suis heureux que notre gouvernement facilite la réalisation d’un projet stratégique comme celui de Prompt. L’implantation de l’écosystème de la cybersécurité en Outaouais permet de mettre en place des initiatives d’envergure pour stimuler l’innovation et la croissance économique de notre région. Je salue la participation de la Ville de Gatineauà ce projet. Je rappelle que le Cégep de l’Outaouais a mis sur pied un centre collégial de transfert de technologie spécialisé en cybersécurité, qui lui permet non seulement de faire de la recherche et de l’innovation dans ce domaine, mais également d’offrir un service d’aide technique et d’information. » – Mathieu Lacombe, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais

Prompt vise à faciliter la création de partenariats et le financement de projets de recherche et développement en technologies de l’information et des communications (TIC), en numérique et en intelligence artificielle entre les entreprises et le milieu public de la recherche. En tant que regroupement sectoriel en recherche industrielle (RSRI) du secteur des TIC et du numérique, Prompt est l’organisme d’intermédiation désigné par le gouvernement du Québec dans ces secteurs stratégiques.

La grappe In-Sec-M regroupe les innovateurs de l’industrie de la cybersécurité déterminés à relever les défis les plus complexes par leurs solutions performantes et à former un écosystème compétitif et reconnu nationalement et internationalement. In-Sec-M constitue l’un des neuf centres d’excellence numérique financés par le gouvernement du Québec pour favoriser le développement et la commercialisation de solutions d’affaires numériques et accélérer la croissance de PME en TIC.

CyberEco est une organisation multisectorielle nationale de référence consacrée à la cybersécurité dont la mission est d’accélérer le développement d’une main-d’œuvre de calibre mondial et d’assurer la réalisation mutualisée de projets ambitieux pour une économie prospère et sécuritaire. Fondée à l’initiative du Mouvement Desjardins, de la Banque Nationale du Canada, de Deloitte et du Groupe RHEA, CyberEco rallie des membres de différentes industries actifs sur des projets de collaboration dans ce domaine de pointe.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment