Projet de développement éolien : Les éoliennes, sans oui, c’est non, des citoyens de la MRC Nicolet-Yamaska et de Sainte-Brigitte-des-Saults inquiets

Projet de développement éolien : Les éoliennes, sans oui, c’est non, des citoyens de la MRC Nicolet-Yamaska et de Sainte-Brigitte-des-Saults inquiets
Les éoliennes, sans oui, c'est non, des citoyens de la MRC Nicolet-Yamaska et de Sainte-Brigitte-des-Saults inquiets @ / Vingt55 Tous droits réservés.

Nicolet-Yamaska

Le courant ne passe toujours pas dans le Centre-du-Québec pour les projets de parcs éoliens d’Hydro-Québec alors que la contestation citoyenne demeure vive dans la MRC de Nicolet-Yamaska et au Centre-du-Québec. Une pétition ainsi que des documents ont été soumis aux instances concernées et aux élus, alors l’acceptabilité sociale du projet est de nouveau remise en question dans la région de Nicolet-Yamaska, tout comme au Centre-du-Québec.

Lors de sa conférence de presse tenue ce matin à Nicolet, le comité Pour un choix éclairé dans Nicolet-Yamaska (PCENY) a présenté les résultats de sa vaste campagne de consultation

Dans le Centre-du-Québec, le courant ne passe toujours pas pour les projets de parcs éoliens d’Hydro-Québec.

Lors de sa conférence de presse tenue ce matin à Nicolet, le comité Pour un choix éclairé dans Nicolet-Yamaska (PCENY) a présenté les résultats de sa vaste campagne de consultation menée auprès de la population de la MRC Nicolet-Yamaska par le biais de nombreuses pétitions en défaveur du projet éolien.

Bien que la MRC ait annoncé le 20 juillet dernier qu’elle n’était pas prête à donner son appui au projet éolien pour l’appel d’offres du 12 septembre, elle ne laisse croire d’aucune manière qu’elle consultera sa population de manière rigoureuse, le préfet adjoint allant jusqu’à dire publiquement qu’il n’y aurait pas de référendum, tout en appuyant déjà le prochain appel d’offres.

« Nous déposons aujourd’hui à notre préfète, Mme Geneviève Dubois, neuf pétitions représentant 2720 citoyens et citoyennes de la MRC de Nicolet-Yamaska qui sont contre l’implantation d’éoliennes en milieu agricole et dans leur milieu de vie. Six de ces pétitions sont majoritaires, alors que les trois autres restent encore à compléter. Les citoyens réclament également par ces pétitions une démocratie réelle. Ils exigent des référendums afin d’avoir leur mot à dire dans des projets d’une telle envergure. » Janie Vachon-Robillard, porte-parole PCENY.

Afin de souligner de façon concrète les accrocs à la démocratie entourant le projet éolien, le comité PCENY dévoile également aujourd’hui un avis rédigé par Richard E. Langelier, juriste et sociologue, soulignant le manque de démocratie et de transparence dans le dossier éolien. Ce texte sera disponible sur le site web du comité, www.pourunchoixeclaire.ca.

Plusieurs citoyens et agriculteurs des municipalités visées par le projet éolien étaient également sur place pour réclamer plus de cohérence de nos instances gouvernantes:

«Les éoliennes sont bien une partie de la solution pour la transition énergétique. Cependant, dans un contexte où la productivité des terres cultivées est déjà et sera de plus en plus affectée par les changements climatiques, et où le gouvernement prône l’autonomie alimentaire, avec raison, il est inacceptable de “faire pousser les éoliennes dans le jardin des québécois”. Le Québec est bien assez grand pour qu’on les mette ailleurs que dans les 2 % de la crème de nos terres cultivables.» Serge Lemire, producteur agricole de Nicolet.

Les membres du comité PCENY souhaitent aussi mettre le public en garde contre la réflexion erronée consistant à penser que «nous n’avons d’autre choix que d’accepter les éoliennes si l’on souhaite se prémunir de ce que plusieurs considèrent comme un mal bien pire, soit la réactivation de la centrale Gentilly-2. Ne sautons pas trop vite aux conclusions et surtout, ne nous leurrons pas: les éoliennes projetées en terre agricole (une énergie intermittente) n’empêcheront pas le gouvernement, dans sa logique actuelle, de chercher à développer d’autres sources d’énergie pilotable (barrage ou nucléaire). Ce qu’on demande, c’est un véritable débat de société où l’on évalue ensemble les différentes options avec des spécialistes sans conflits d’intérêts.»

Afin que le message du comité soit entendu par toutes les instances gouvernementales et privées impliquées dans ce dossier, le comité enverra également une copie de chaque pétition et l’avis de M. Langelier aux individus, élus et promoteurs suivants:

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour;

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie;

Michael Sabia, président‑directeur général, Hydro-Québec;

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation;

Innergex, EDF, Kruger, qui ont assuré ne vouloir s’installer que là où l’on voudrait bien d’eux.

« Moi, dans mon mandat de maire à La Visitation de Yamaska, j’ai toujours pris soin de consulter ma population pour des projets importants. Ne laissons pas les gros sous détruire et dissoudre notre qualité de vie et notre solidarité, chez nous, dans notre MRC de Nicolet-Yamaska, sur nos terres nourricières ». Sylvain Laplante, ancien producteur agricole impliqué en politique municipale pendant 35 ans.

«La vision du comité est claire et, à la lumière de ce qu’on a dévoilé aujourd’hui, elle mérite d’être répétée: nous serons en défaveur du projet éolien en terre agricole et habitée tant et aussi longtemps que l’on ne nous aura pas donné toutes les preuves que les avantages supplantent les nuisances et désavantages et que la majorité de la population choisit de manière éclairée et libre d’implanter des éoliennes dans son milieu de vie et ses terres agricoles.» Janie Vachon-Robillard.

Une Assemblée publique de consultation concernant un projet de règlement de zonage en lien avec l’implantation d’éoliennes sur des terres agricoles de la municipalité de Sainte-Brigitte-des-Saults

Une Assemblée publique de consultation concernant un projet de règlement de zonage en lien avec l’implantation d’éoliennes sur des terres agricoles de la municipalité de Sainte-Brigitte-des-Saults, aura lieu ce soir, lundi 14 août. La rencontre aura lieu au 31, rue Principale, à Sainte-Brigitte-des-Saults, à 19 h 30.

Des citoyens seront présents pour poser des questions et tenter d’en connaître davantage sur les démarches de la municipalité et sur le projet. Selon les informations obtenues par le Ving55, un peu plus d’une quarantaine de personnes sont attendues ce soir à Sainte-Brigitte-des-Saults pour cette soirée de consultation.

«Il est à noter que les dispositions de ce règlement sont susceptibles d’approbation référendaire», mentionne Annie Denoncourt, pour le Comité Informatif Éolienne Sainte-Brigitte-des-Saults. «Le moment est donc très important pour tous les citoyens concernés afin d’avoir droit de parole dans ce dossier et pour un choix éclairé concernant ces projets qui se développent chez nous.»

Projet de développement éolien par Hydro-Québec : la MRC de Drummond entend faire preuve d’ouverture, tout en analysant les enjeux

« La MRC de Drummond suit de près le développement de l’énergie éolienne. Avant de prendre une décision, nous voulons bien faire les choses en nous assurant que ces projets, advenant leur réalisation, entraîneront des retombées concrètes et positives pour nos collectivités et que l’acceptabilité sociale sera au rendez-vous », a affirmé la préfète de la MRC de Drummond, Stéphanie Lacoste, le 7 juillet dernier.

Les propositions soumises à Hydro-Québec peuvent provenir d’entreprises spécialisées dans le domaine ou découler de partenariats entre des organisations publiques ou privées. Pour l’instant, la MRC de Drummond n’entend pas présenter elle-même de projet, mais elle pourrait envisager d’adhérer à une démarche régionale, par exemple, en collaboration avec d’autres MRC centricoises.

Le présent appel d’offres se termine le 12 septembre prochain, mais d’autres sont déjà prévus dans les prochaines années. « Dans ce contexte, il ne sera pas trop tard pour aller de l’avant avec le développement de cette source d’énergie sur notre territoire si nous en venons à la conclusion que les conditions gagnantes sont réunies », a indiqué la préfète de la MRC.

Développement éolien © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon