Relance économique, emplois et virage vert Ottawa accorde 2M$ à Annexair situé à St-Germain-de-Grantham

Relance économique, emplois et virage vert Ottawa accorde 2M$ à Annexair situé à St-Germain-de-Grantham
Annexair inc. © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

St-Germain-de-Grantham

La relance économique sera verte en Mauricie et dans le Centre-du-Québec, l’environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique du Canada alors que le gouvernement du Canada accorde 2 224 000 $ pour aider deux entreprises à prendre le virage vert et contribue à créer 24 emplois.

Annexair inc, situé à St-Germain-de-Grantham © Crédit vidéo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Les enjeux liés à la lutte contre les changements climatiques étaient bien présents avant la COVID-19, mais la pandémie représente une occasion unique d’augmenter la cadence en matière de virage vert. Les pratiques d’affaires durables et les technologies propres peuvent aider les PME à offrir des produits de qualité égale ou supérieure avec moins de ressources, d’énergie et de déchets. Les entreprises et les organismes ont beaucoup à gagner à mettre en place des mesures environnementales qui leur permettront de maintenir leur compétitivité et d’atténuer les impacts climatiques futurs, en plus de répondre à la demande mondiale croissante en matière de technologies propres.

Des projets en technologies propres pour une économie forte

L’honorable François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice–Champlain et ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC, a annoncé aujourd’hui des appuis financiers à Annexair et aux Biotechnologies Ulysse. Il était accompagné de l’honorable Pablo Rodriguez, député d’Honoré–Mercier, lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes.

« Le projet, qui vise à assurer et à accélérer la croissance de l’entreprise, notamment en augmentant sa capacité de production et en améliorant sa productivité, mènera à la création de 20 postes hautement spécialisés » a confirmé François Lemieux, président d’Annexair en entrevue au Vingt55

Annexair inc. © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Les contributions remboursables se détaillent comme suit :

Annexair, 2 M$. L’aide de DEC permettra à l’entreprise de réduire l’empreinte carbone de sa nouvelle usine intelligente et de compléter son parc manufacturier d’inspiration allemande en acquérant des équipements numériques (dont un lamineur, des unités de manutention autonomes, des stations de montage et des logiciels de gestion de la production).

Les Biotechnologies Ulysse, 224 000 $. L’aide de DEC permettra à l’entreprise d’acquérir et d’installer des équipements (tels que deux automates programmables, deux fermenteurs, trois réservoirs de formulation et d’autres accessoires connexes de production). Le projet vise l’amélioration de la productivité et l’augmentation de la capacité de production de cette PME par le transfert de ses activités dans de nouveaux locaux et l’acquisition d’équipements de production numériques. Il mènera à la création de 4 emplois.

Le gouvernement du Canada s’est fixé l’objectif d’atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050. Les mesures en faveur du climat ont aussi été définies comme la pierre angulaire d’un plan visant à soutenir et à créer un million d’emplois dans tout le pays. Par ces appuis, le gouvernement du Canada témoigne de sa volonté de bâtir une économie plus compétitive, plus productive et plus verte.

« La crise climatique demeure l’un des défis les plus importants de notre époque. Il est donc primordial d’encourager les entreprises de chez nous à développer des procédés et des produits plus environnementaux, tout en améliorant leurs avantages concurrentiels et leurs perspectives d’avenir. En plus de favoriser la compétitivité de nos industries et la croissance économique, la réduction de l’empreinte écologique contribue à bâtir des communautés plus saines. » –L’honorable François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice–Champlain et ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Depuis le début de la pandémie, le fédéral est là pour aider les familles et protéger les emplois de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Maintenant qu’on prépare la relance économique, on continue de l’être en donnant un gros coup de pouce à des entreprises d’ici. En misant sur un virage vert, on va pouvoir créer de bons emplois dans des secteurs d’avenir payants, en plus de lutter contre les changements climatiques. On ne laissera pas tomber les familles d’ici. » – L’honorable Pablo Rodriguez, député d’Honoré–Mercier, lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes 

« Le gouvernement du Canada a pris des engagements concrets pour démontrer qu’économie forte et environnement sain vont de pair. Entre autres actions, nous effectuons des investissements stratégiques dans les technologies propres. En aidant les PME de la Mauricie et du Centre-du-Québec à devenir plus novatrices et concurrentielles et en soutenant l’innovation pour le développement de technologies et de produits plus verts, nous préparons du même coup les Canadiens aux emplois d’aujourd’hui et de demain. » – L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC

En résumé

Le secteur des technologies propres représente 3,2 % du PIB du Canada et compte 317 000 emplois au pays. Plus de 850 entreprises de technologies propres contribuent à positionner le Canada premier des pays du G20 sur l’indice mondial de l’innovation dans les technologies propres et quatrième au niveau mondial.

L’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, est également la ministre responsable des six agences de développement régional (ADR), dont DEC.

DEC avait pour cible des investissements minimaux en technologies propres de l’ordre de 25 M$ pour l’année 2019-2020. Cette cible a été largement dépassée avec près de 42 M$ investis dans 161 projets visant l’amélioration de la performance environnementale, l’utilisation de technologies moins énergivores ou le développement de technologies permettant de réduire l’empreinte environnementale des entreprises.

Les fonds ont été consentis en vertu du programme Croissance économique régionale par l’innovation de DEC. Par l’entremise de ce programme, DEC appuie les secteurs émergents et bien établis qui visent, entre autres, à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi que les polluants atmosphériques.

DEC est le partenaire fédéral clé du développement économique régional au Québec. Grâce à ses 12 bureaux d’affaires régionaux, DEC accompagne les entreprises, les organismes d’appui et toutes les régions du Québec vers l’économie de demain.

Espace vidéo partenaire Vingt55 / Formation continue du Cégep de Drummondville

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon