Services de police: Une somme 33,1 M$ pour les municipalités desservies par la SQ

Services de police: Une somme 33,1 M$ pour les municipalités desservies par la SQ
| © Photo UMQ.

QUÉBEC / CNW

Le nouveau gouvernement du Québec accorde une aide financière ponctuelle de 33,1 M$ aux municipalités qui sont desservies par la Sûreté du Québec (SQ) afin de diminuer les répercussions liées à l’augmentation des coûts des services de police.

Rappelons que ceux-ci ont fait un bond considérable en 2017, à la suite de la signature d’un nouveau contrat de travail prévoyant notamment des hausses salariales rétroactives pour les policiers.

C’est la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, ainsi que la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, qui en ont fait l’annonce ce jeudi 13 décembre.

L’aide financière, accordée par le biais du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, permettra de réduire la facture des municipalités.

Ainsi, l’augmentation du coût des services de police ne pourra excéder 3,13 % pour chacune des municipalités cette année, alors que sans l’intervention du gouvernement, certaines municipalités auraient vu leur facture augmenter de 10 %, de 20 % ou de 30 % dans certains cas.

Pour les années subséquentes, tel que promis lors de la campagne électorale, le nouveau gouvernement du Québec a comme objectif de modifier le Règlement sur la somme payable par les municipalités pour les services de la Sûreté du Québec.

Les buts visés par ces changements sont de modifier la répartition des coûts, de diminuer la charge financière des municipalités, d’éliminer la nécessité d’allouer des subventions et, ainsi, de tendre vers un partage 50-50 des coûts de la facture entre le gouvernement et les municipalités.

«Ces mesures répondent à nos engagements des derniers mois ainsi qu’aux attentes du monde municipal. Elles permettront une répartition plus équitable des coûts. En somme, cette décision démontre bien que notre gouvernement est à l’écoute des acteurs des différents milieux et que nous comptons travailler en synergie au bénéfice de toute la population du Québec.» a souligné Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Pour Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, «Nous avions promis d’agir lors de la dernière campagne électorale et c’est ce que nous faisons aujourd’hui. Un soutien financier ponctuel et adéquat pour 2019 permettra de respecter la capacité de payer des municipalités sans qu’elles aient à taxer davantage les contribuables».

Le maire de Drummondville et président de l’UMQ, Alexandre Cusson, précise: «Ce matin au Parlement de Québec, j’ai participé à une annonce conjointe avec les ministres de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, et des Affaires municipales, Andrée Laforest. Le Gouvernement du Québec accepte d’injecter 33 millions de dollars pour atténuer la hausse des coûts de la Sûreté du Québec pour 2019. Sans ce compromis, une ville comme Drummondville aurait dû faire face à une facture qui aurait grimpé de plus de 12%. La solution retenue limite cette hausse à 3,1%. Une économie de près de 1 million de dollars pour notre ville. Je suis évidemment fier d’avoir contribué aux discussions qui ont permis d’obtenir ces résultats. Je me réjouis de cette entente et souligne la grande collaboration du Gouvernement dans ce dossier.»


Fait saillant :

Le Règlement sur la somme payable par les municipalités pour les services de la Sûreté du Québec prévoit actuellement que le gouvernement du Québec assume 47 % des coûts des services policiers tandis que 53 % sont pris en charge par les municipalités.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment